Police nationale d'Haïti

Police National d'Haïti

Devise : « Proteger et servir »

Situation
Région Drapeau d'Haïti Haïti
Création 12 Juin 1995
Type Police National
Siège Port-au-Prince
Langue Français et créole

La police nationale d'Haïti (PNH) assure la sécurité publique, la police judiciaire et le maintien de l'ordre sur l'ensemble du territoire de la République d'Haïti. Cette force de police civile emploie depuis sa création (le et ) 8 500 policiers assermentés et l'ONU espère porter ces effectifs à 12 000 en 2012. La PNH est placée sous les ordres d'un Directeur Général.

HistoireModifier

Sous le régime duvaliériste, il existait une force répressive en Haïti qui comptait 14 000 membres. À partir de 1987, les gouvernements successifs tentent de la réformer. La séparation entre l'armée et la Police est clairement proclamée dans la constitution de 1987[1]. Ainsi, dans la foulée, une loi a été promulguée quant consacrant la création de la PNH et portant aussi sur son organisation et son fonctionnement. Il s'agit de la loi du 29 novembre 1994[2].

OrganisationModifier

La PNH possède une organisation inspirée de celle de la police nationale française. Son quartier général est sis à Port-au-Prince.

Au niveau national elle est subdivisée en :

  • DGPNH : Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti
  • IGPNH : Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti
  • DAP : Direction de l'administration Pénitentiaire
  • DRG : Direction des Renseignements Généraux
  • CAB : Cabinet Du directeur Général de la Police Nationale D’Haïti
  • DD : Direction du Développement ou Commissariat au Plan
  • DCASG : Direction Centrale de l’Administration et des Services Généraux
  • DCPA : Direction Générale de la Police Administrative
  • DCPJ : Direction centrale de la police judiciaire
  • POLIFRONT : Police frontalière terrestre

Chaque département géographique haïtien dépend d'une structure décentralisée que constituent les :

  • DDO : Direction Département de l'Ouest
  • DDA : Direction Département de l'Artibonite
  • DDNE : Direction Département du Nord-Est
  • DDN : Direction Département du Nord
  • DDSE : Direction Département du Sud-Est
  • DDNO : Direction Département du Nord-Ouest
  • DDC : Direction Département du Centre
  • DDGA : Direction Département de la Grand'Anse
  • DDS : Direction Département du Sud
  • DDnippes : Direction Département des Nippes
  • CIMO : Corps d'intervention et de maintien de l'ordre
  • UDMO : Unité départementale de maintien de l'ordre
  • ÉPINES :Équipe Pénitentiaire d'Intervention et d'Escorte.
  • BOID : Brigade d'opérations et d'interventions départementales.
  • USGPN : Unité de sécurité générale du palais national.
  • BIM : Brigade d'intervention motorisée.
  • GIPNH (swat) : Groupe d'intervention de la police nationale haïtienne.
  • BRI : Brigade de recherche et d'intervention
  • BLTS : Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants

ArmementModifier

Les policiers haïtiens étaient équipés sous l'ère des Duvalier de pistolets Colt M1911A1 en 11,43 mm mais surtout de Browning GP et de Beretta M951 en 9 mm Parabellum. Dans les années 1980, les OPJ perçoivent des Ruger KP-85. La réorganisation des années 2000 virent l'arrivée de Beretta 92, Sig-Sauer P226, encore en 9 mm, mais surtout de revolvers S&W M15, témoins de l'influence américaine. De nos jours ils utilisent le Taurus PT809e et prevoient a l'avenir de donner le MAC Mle 1950 plus connu sur le nom de MAC50 aux futurs policiers.

Notes et référencesModifier

  1. « POUR MIEUX COMPRENDRE LA POLICE NATIONALE D'HAITI », sur Le Nouvelliste (consulté le 14 octobre 2020)
  2. « Police nationale d'Haïti : loi de création », sur Haïti Reference (consulté le 14 octobre 2020)