Police du Capitole des États-Unis

La police du Capitole des États-Unis (en anglais : United States Capitol Police ou USCP) est l'agence fédérale de police chargée de la protection du Congrès des États-Unis à Washington, D.C. mais également de ses représentants sur tout le territoire américain. Elle emploie environ 1 700 personnes en 2007.

Emblème de la police du Capitole des États-Unis.
Insigne de la police du Capitole des États-Unis.
Drapeau de la police du Capitole. Devise: "A Tradition of Service and Protection" (Une tradition de service et de protection)
Chevrolet Impala de l'USCP en 2015.
Ford Crown Victoria de l'USCP en 2011

OrganisationModifier

Elle est créée par le Congrès en 1828 à la suite de l'attaque sur un fils de John Quincy Adams dans la rotonde du Capitole. Son travail, à l'origine, n'était que de protéger le capitole des États-Unis, bâtiment à Washington qui abrite les deux chambres du Congrès. Sa mission a été étendue à la protection des membres et du personnel du Congrès ainsi qu'aux visiteurs. Pour cela, la police du Capitole est dotée d'unités aux spécialités variées : outre un réseau d'agents patrouillant à pied, en voiture ou à des postes fixes elle est équipée d'une unité de sécurité informatique, d'une unité d'intervention mobile rapide (la Containment and Emergency Response Team ou CERT), d'une unité cynophile (K-9) et d'une unité de neutralisation des colis piégés (démineurs et spécialistes de la décontamination NRBC).

Aujourd'hui, un policier du Capitole a comme responsabilités de protéger la vie et les biens, de prévenir, détecter et investiguer les actes criminels et de faire respecter les règles de circulation dans l'ensemble des immeubles, parcs et autres terrains du Congrès. L'USCP a une autorité exclusive sur le périmètre du Capitole et partage celle-ci avec d'autres services de police dont la United States Park Police et la Police de Washington pour une zone d'environ 200 pâtés de maisons autour du complexe du Capitole. L'USPC est également responsable de protéger les membres et hauts fonctionnaires du Congrès ainsi que leurs familles, et ce, à travers tout le pays.

Comme plusieurs autres services de police fédéraux, l'entrainement des recrues se fait au Federal Law Enforcement Training Center (F.L.E.T.C.), situé à Glynco en Géorgie puis complété au F.L.E.T.C de Cheltenham au Maryland.

La CERT étant le SWAT de l'USPC, ses membres subissent des tests physiques et psychologiques lors de leur candidature ainsi qu'après plusieurs années de service dans les autres sections de cette police.

CritiquesModifier

L'action de la police du Capitole a été critiquée, pour son inefficacité, son manque de préparation, son manque d'initiative et la minimisation des incidents entourant la prise du Capitole des États-Unis par des partisans de Donald Trump le [1],[2]. Steven Sund, chef de la police, et deux autres hauts responsables ont présenté leurs démissions le lendemain des événements,[3]. Des élus ont réclamé une réorganisation de cette force de police[4] et les dirigeants ont reconnu des « défaillances »[5].

Hiérarchie et insignesModifier

Titre ou grade Titre ou grade Insignes
Chef de police Chief of Police
Chef adjoint Assistant Chief
Chef des opérations Chief of Operations
Sous-chef adjoint Deputy Chief
Inspecteur Inspector
Capitaine Captain
Lieutenant Lieutenant
Sergent Sergeant
Caporal Corporal
Policier première classe Private First Class
Policier entrainé Private with Training
Policier Private

Armes de service et véhicules de patrouilleModifier

La voiture de patrouille fréquemment utilisé par l'United States Capitol Police est la crown victoria police interceptor de 2011.

Policiers du Capitole morts en serviceModifier

Quatre officiers de l'USCP ont été tués en service. Un premier en 1984 au cours d'un entraînement, deux le lors d'une fusillade et un dernier le 6 janvier 2021 durant les émeutes qui ont suivi un appel du président sortant Trump.

En 1998, la fusillade est provoqué par un déséquilibré, Russell Eugene Weston Jr. Les deux policiers tués, l'agent Jacob Chestnut et le détective John Gibson ont été inhumés au cimetière national d'Arlington après que leurs cercueils eurent été exposés dans la rotonde du Capitole.

Le quatrième agent, Brian D. Sicknick, a succombé à ses blessures après son transport à l'hôpital en lien avec les affrontements entourant la prise du Capitole par des partisans de Donald Trump, le [6].

Le 2 avril 2021 vers 13H30, une voiture a roulé à pleine vitesse sur les barrières disposées tout autour du capitole formant un cordon de sécurité créé juste après l’attaque du bâtiment. L’agent William Evans, policier dans la police du capitole depuis 18 ans, est mort après avoir été percuté par le véhicule et un de ses collègues a été blessé. L’auteur des faits Noah Green, âgé de 18 ans, adepte du mouvement «nation of islam» (nation d’islam) connu pour ses propos antisémites, est ensuite sorti de sa voiture un couteau à la main et s’est dirigé vers d’autres agents de police qui l’ont abattu. D’après certaines de ces dernières publications sur les réseaux sociaux, Noah Green était instable et fragile mentalement et psychiquement. La piste terroriste a toutefois été écartée.

Voir aussiModifier

SourceModifier

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier