Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque

film sorti en 1998
Pokémon, le film :
Mewtwo contre-attaque

劇場版ポケットモンスター ミュウツーの逆襲
(Gekijōban Poketto Monsutā: Myūtsū no Gyakushū)
Genre Action
Film d'animation
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation OLM
Compositeur
Durée 85 minutes
Sortie

1998

Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque ou Pokémon, le premier film au Québec (劇場版ポケットモンスター ミュウツーの逆襲, Gekijōban Poketto Monsutā Myūtsū no gyakushū?, litt. Pokémon le film : La contre-attaque de Mewtwo) est un film d'animation japonais de Kunihiko Yuyama sorti en 1998. C'est le premier long-métrage de la saga Pokémon au cinéma. Il met en scène les Pokémon légendaires Mew et Mewtwo.

SynopsisModifier

L'histoire reprend les personnages originaux du dessin animé avec une nouvelle intrigue, située entre les épisodes 63 et 64 de la saison 1 de la série télévisée.

Sur une île mystérieuse, des archéologues ont découvert un cile fossilisé de Mew, le Pokémon le plus rare du monde. Les chercheurs décident de créer un clone de Mew, Mewtwo, en utilisant cet échantillon, dans le but de l'offrir à Giovanni, le Maître de la Team Rocket. Malheureusement pour eux, il s'avère que le clone n'a aucune envie de devenir leur cobaye. Il détruit le laboratoire et tue tous ceux qui s'y trouvent grâce à son incroyable puissance. À la suite de ces événements, il décide d'organiser un grand tournoi afin de rassembler les meilleurs dresseurs, dont Sacha, Ondine et Pierre, dans le but de s'emparer de leur Pokémon, de les cloner et de devenir le maître du monde.

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque
  • Titre original : Pokémon: The First Movie - Pokémon: Mewtwo vs. Mew
  • Réalisation : Kunihiko Yuyama
  • Scénario : Takeshi Shudo
  • Animateur : Sayuri Ichiishi
  • Producteur : Choji Yoshikawa, Tomoyuki Igarashi, Takemoto Mori
  • Société de Production : Shogakukan (Japon), 4Kids (version américaine)
  • Production de l'animation : Oriental Light & Magic
  • Sociétés de distribution : Tōhō (Japon), Warner Bros. (France)
  • Pays d’origine : Japon
  • Langue : japonais, anglais
  • Genre : film d'animation
  • Durée : 75 min
  • Dates de sortie :
    • Japon :
    • États-Unis :
    • France :

DistributionModifier

Voix françaisesModifier

Voix québécoisesModifier

Voix américainesModifier

Voix originalesModifier

CommentaireModifier

Il s’agit du film réputé le plus sombre de la saga Pokémon. Il tranche radicalement avec l’ambiance guimauve et enfantine habituelle. Il s’agit probablement de la raison pour laquelle le film sera boudé par les critiques et les spectateurs. Les thèmes comme la mort, le racisme et la discrimination sont abordés sans retenues à travers un Mewtwo tourmenté par ses origines. Malgré son apparence, Mew participe également à cette violence à travers des répliques brutales et crues (dans la VO).

Le film, aux États-Unis, a été entièrement remanié par 4kids et la personne chargée de cette adaptation est Michael Haigney. Mais cela n'a pas suffi pour que le public et même la presse ne critique le film. Le film change beaucoup selon qu'on le regarde dans sa version États-Unis/européenne ou dans sa version japonaise. Apparemment, certains aspects, ayant sans doute été jugés trop matures, ont été modifiés :

  • Dans la version japonaise, le film commençait par une scène décrivant l'enfance de Mewtwo et sa rencontre avec le clone d'une petite fille, Amber. Mewtwo est le seul clone à survivre à l'expérience, mais il est endormi pour ne pas garder de trace du traumatisme de la mort des autres clones devant ses yeux. Dans la version États-Unis, cette scène de 10 minutes a été supprimée (elle est sortie en DVD indépendamment du film quelques années plus tard).
  • Alors que la bande originale de la version japonaise est plutôt discrète (dans le sens où elle laisse beaucoup de silence entre chaque morceau), la musique de la version US est omniprésente. Elle respecte souvent l'ambiance sombre du film mais cette ambiance est parfois grandement modifiée : ainsi, dans la scène de combat entre les Pokémon et leurs clones, la version japonaise utilise une musique de combat accentuant la terreur du moment. La version États-Unis utilisera la chanson Brother My Brother, qui instaure plutôt un sentiment de tristesse.
  • Dans la version originale, le film tourne principalement autour des interrogations existentielles de Mewtwo (Qui suis-je ? Quel est cet endroit ? Dans quel but ai-je été créé ? Que suis-je par rapport à Mew ?) sans donner de réponse définitive. Dans la version États-Unis, le film tourne autour de la leçon de morale : la vraie puissance vient du cœur.
  • Les dialogues ont été grandement remaniés dans la version États-Unis, pour leur enlever leur virulence. Par exemple, lorsque Mew apparait devant Mewtwo, ce dernier le provoque au combat en vantant les caractéristiques supérieures des Pokémon clonés; dans la version États-Unis, Mew lui répond: « Ça ne sert à rien de se battre, la force réelle des Pokémon vient du plus profond de leur cœur ». Dans la version japonaise, par contre, il lui répond : « Quelle que soit la force avec laquelle vous vous fracasserez contre nous, les vrais ne perdront pas face à des copies ».
  • Une erreur de montage est présente sur le master DVD américain et européen du film. En effet, à 12 minutes 45, Mackogneur sort deux fois de sa Pokéball et l'on voit que deux images fixes du lancer de la Pokéball du Carapuce de Sacha. L'erreur n'est pas présente ni sur le master de la VHS ni celle du DVD et du Blu-Ray japonais. La scène où les Pokemon sont clonés comporte aussi des erreurs, Jessie et James disent "Alakazam" alors qu'à l'écran c'est Insécateur qui apparaît, et "Sabelette" alors qu'il s'agit de Sablaireau.
  • Dans l'épisode 63 de la saison 1 de la série télévisée, Giovani, champion de l'arène de Jadielle, utilise Mewtwo pour combattre Régis Chen. Cette scène est reprise, pendant un court instant, dans le film, à la septième minute.
  • Dans le même cas que Bob L'éponge le film, Pokémon le film avait était prévu comme la conclusion de la série. Un teaser avait même été dévoilé ou Ondine et Sacha étaient adultes et parents. Mais étant donné que la licence devenait de plus en plus populaires et rentable, la série a été prolongée jusqu'à aujourd'hui.

Exploitation ultérieureModifier

  • Japon : au cinéma et le en DVD.
  • États-Unis : au cinéma et le en DVD.
  • France : au cinéma et le en DVD.

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier

Liens externesModifier