Pointe-à-la-Croix

municipalité du Québec (Canada)

Pointe-à-la-Croix
Pointe-à-la-Croix
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale Avignon
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Pascal Bujold
2021-2025
Code postal G0C 1L0 et G0C 1X0 (L'Alverne)
Constitution
Démographie
Gentilé Pointelois, oise
Population 1 344 hab. ()
Densité 3,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ nord, 66° 41′ ouest
Superficie 41 690 ha = 416,9 km2
Divers
Code géographique 2406030
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Voir sur la carte topographique de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Pointe-à-la-Croix
Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Voir sur la carte administrative de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Pointe-à-la-Croix
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Pointe-à-la-Croix
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Pointe-à-la-Croix
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Pointe-à-la-Croix ou Cross Point (en anglais) est une municipalité du Québec située sur la rive sud de la Gaspésie. Elle fait partie de la MRC d'Avignon[1]. La municipalité est membre de la Fédération des Villages-relais du Québec.

ToponymieModifier

Ce n'est qu'en 1970, après discussions en 1969 concernant l'usage du nom anglais « Cross Point », que la municipalité fut nommée par son toponyme actuel. En 1983, son territoire fut enrichi de l'espace municipal de Saint-Fidèle-de-Ristigouche (1937)[2].

GéographieModifier

 
Dans la MRC : Avignon.

HameauxModifier

Municipalité limitrophesModifier

HistoireModifier

 
La maison Young à Pointe-à-la-Croix en août 2017

Le secteur de Pointe-à-la-Croix a connu historiquement une importante activité migratoire avec le passage des Micmacs à une date indéterminée, des Récollets en 1620 et des Acadiens en 1758. Après la conquête britannique de 1760, l'endroit a tour à tour porté le nom de «Repulse Point» et de «Pleasant Point». On utilisait davantage le toponyme anglais Cross Point, porté d'ailleurs par le bureau de poste entre 1846 et 1952[2].

En 1845, le territoire est érigé sous le nom de «municipalité du canton de Mann» en hommage à Edward Isaac Mann qui possédait de grandes concessions de terre à cet endroit en 1788. En 1760, la communauté fut témoin de la Bataille de la Ristigouche une bataille signalant la fin du régime français en Amérique du Nord.

Les années après 1780 virent arriver un nombre important de loyalistes.

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 6071 5131 5871 4571 408

LanguesModifier

Langue maternelle:

  • Français langue maternelle: 86,3%
  • Anglais comme langue maternelle: 10,8%
  • Anglais et français comme langue maternelle: 0,6%
  • Autre langue maternelle: 2,2%

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers.[6]

Pointe-à-la-Croix
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Jean-Paul Audy Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Pascal Bujold Voir
2021 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

PontModifier

 
Le pont J.C. Van Horne reliant Pointe-à-la-Croix à Campbellton au Nouveau-Brunswick

Inauguré en 1961, le pont J.C. Van Horne relie Pointe-à-la-Croix à Campbellton au Nouveau-Brunswick.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier