Ouvrir le menu principal

Poelcappelle

section de Langemark-Poelkapelle, Belgique
(Redirigé depuis Poelkapelle)

Poelkapelle
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Ypres
Commune Langemark-Poelkapelle
Code postal 8920
Zone téléphonique 057
Démographie
Population 2 051 hab. (31/12/2006)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 55′ nord, 2° 57′ est
Superficie 1 529 ha = 15,29 km2
Localisation
Localisation de Poelkapelle
Localisation de Poelkapelle au sein de Langemark-Poelkapelle

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Poelkapelle

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Poelkapelle

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Poelkapelle

Poelcappelle, en néerlandais Poelkapelle, est une section de la commune belge de Langemark-Poelkapelle située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Bataille de PoelcappelleModifier

Article détaillé : Bataille de Poelcappelle.

Des curiositésModifier

MonumentsModifier

 
Monument de Georges Guynemer

Un des plus importants monuments de Poelcapelle est le monument de Georges Guynemer. Il était un pilote français pendant la Première Guerre mondiale. Le 11 septembre 1917, son avion avait été abattu de l’air par les Allemands. Ni son avion, ni son corps sont retrouvés, mais les Allemands ont confirmé qu’il avait été abattu par le lieutenant Kurt Wissemann. Guynemer avait totalisé 53 victoires et avait survécu sept fois après avoir été abattu.

La France voulait le glorifier par un grand monument surprenant. Le monument se trouve dans le centre de Poelcappelle et il sert de rond-point. Le sommet du monument est une cigogne en bronze parce que c’était le symbole du groupe escadrille des Cigognes dans lequel il volait. Chaque année, les Français honorent le moment par un escadron (c’est un type d'unité militaire).