Poekilopleuron

genre de reptiles

Poekilopleuron (« côtes diverses », pour indiquer la présence de trois types de côtes différents) est un genre éteint de grands dinosaures théropodes de la super-famille des Allosauroidea, atteignant 10 mètres de longueur.

DécouverteModifier

Il a été découvert en France dans la formation géologique du calcaire de Caen exploitée dans les carrières de la Maladrerie, près de Caen en Normandie. Cette formation est datée du Bathonien moyen (Jurassique moyen), il y a environ 167 Ma (millions d'années)[1].

Le genre Poekilopleuron et son espèce type, P. bucklandii, ont été introduits de manière valide en 1836 par le paléontologue français Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps dans les comptes-rendus des séances publiques de la Société Linnéenne de Normandie[2],[3]. En, 1837, Eudes-Deslongchamps publia sur cette découverte un mémoire, accompagné de planches, qui fut également inséré, l'année suivante, dans les Mémoires de la Linnéenne de Normandie[4],[5]. Il est daté du Jurassique moyen, plus précisément du Bathonien moyen[6],[1], soit environ entre 167,7 et 166 Ma (millions d'années)[7].

C'est l'un des premiers théropodes découverts mais les restes trouvés en 1835 ont été détruits lors de la Seconde Guerre mondiale dans la nuit du 7 juillet 1944[8]. Il reste cependant plusieurs moulages de la plupart de ces fossiles.

DescriptionModifier

Il possédait des membres antérieurs particulièrement grands dont il se servait sans doute pour saisir ses proies et les déchiqueter. Aujourd'hui, on en possède quelques os (vertèbres, dents et griffes).

ClassificationModifier

Poekilopleuron est un taxon difficile à classer car les fossiles originaux ont été détruits, et qu'aucun nouveau fossile n'a été découvert et que son nom a fréquemment changé.

Il a longtemps été classé parmi les Megalosauridae. En 2010, R. B. J. Benson et ses collègues le placent parmi les Sinraptoridae[9]. Dans une étude antérieure, en 2001, R. Allain le positionnait immédiatement en amont de cette dernière famille, comme un allosauroïde basal[10].

En 2012, une analyse phylogénétique réalisée par M. Carrano et ses collègues établit que les Sinraptoridae sont un synonyme junior des Metriacanthosauridae[11]. La position des genres Poekilopleuron et Lourinhanosaurus est très instable dans leur étude, il semble cependant en dehors de cette famille. Ils sont finalement exclus de l'analyse[11].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Allain, R., 2005, "The postcranial anatomy of the megalosaur Dubreuillosaurus valesdunensis (Dinosauria Theropoda) from the Middle Jurassic of Normandy, France", Journal of Vertebrate Paleontology 25(4): 850–858
  2. Eudes-Deslongchamps, J.-A. (1836). Plusieurs parties d’un mémoire sur un très-grand animal fossile découvert, l’an dernier, dans les carrières de la Maladrerie à un quart de lieu de Caen. In : Analyse des travaux de la Société pendant l’année académique 1835–1836, Séance Publique de la Société Linnéenne de Normandie tenue à Vire le 24 mai 1836. Caen : A. Hardel & Paris : Dérache, pp. 14-25
  3. Brignon, A. (2018). Nouvelles données historiques sur les premiers dinosaures trouvés en France. BSGF - Earth Sciences Bulletin 189: 4 https://doi.org/10.1051/bsgf/2018003
  4. Eudes-Deslongchamps, J.-A. (1837). Mémoire sur le Poekilopleuron bucklandii, grand saurien fossile, intermédiaire entre les crocodiles et les lézards. A. Hardel, Caen, 114 p., 8 pl.
  5. Eudes-Deslongchamps, J.-A. (1838). Mémoire sur le Poekilopleuron bucklandii, grand saurien fossile, intermédiaire entre les crocodiles et les lézards. Mémoires de la Société Linnéenne de Normandie 6 : 37–146, 8 pl.
  6. (en) Allain R. et Chure D. J., « Poekilopleuron bucklandii, the theropod dinosaur from the Middle Jurassic (Bathonian) of Normandy », Palaeontology, vol. 45, no 6,‎ , p. 1107–1121 (DOI 10.1111/1475-4983.00277, lire en ligne)
  7. (en) T.R. Jr Holtz, « Updated genus list for Holtz (2007) Dinosaurs », University of Maryland, , p. 8
  8. Bigot, A., « La destruction des collections et des bibliothèques scientifiques de Caen. », Bulletin de la Société linnéenne de Normandie, (9), volume supplémentaire: 1-75.,‎
  9. Benson, R.B.J., Carrano, M.T and Brusatte, S.L., « A new clade of archaic large-bodied predatory dinosaurs (Theropoda: Allosauroidea) that survived to the latest Mesozoic », Naturwissenschaften, vol. 97, no 1,‎ , p. 71–78 (PMID 19826771, DOI 10.1007/s00114-009-0614-x, Bibcode 2010NW.....97...71B) Supporting Information
  10. Allain R, « Redescription de Streptospondylus altdorfensis, le dinosaure théropode de Cuvier, du Jurassique de Normandie [Redescription of Streptospondylus altdorfensis, Cuvier's theropod dinosaur from the Jurassic of Normandy] », Geodiversitas, vol. 23, no 3,‎ , p. 349–367 (lire en ligne)
  11. a et b (en) M. T. Carrano, R. B. J. Benson et S. D. Sampson, « The phylogeny of Tetanurae (Dinosauria: Theropoda) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 10, no 2,‎ , p. 211–300 (DOI 10.1080/14772019.2011.630927, lire en ligne)

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Megalosaurus (Poekilopleuron) Eudes-Deslongchamps, 1837

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier