Pliz - Fée du logis

(Redirigé depuis Pliz - Fée du Logis)

Le Pliz - Fée du logis est un produit d’entretien dépoussiérant conçu et commercialisé par la firme américaine S. C. Johnson depuis les années 1960.

D'abord destiné au nettoyage et au lustrage de surfaces lisses telles que le plastique, le verre, le bois verni, ou le cuir, il a connu un rapide succès commercial probablement grâce à sa grande polyvalence[réf. nécessaire].

HistoriqueModifier

Pliz - Fée du logis est lancé en 1960. En 1984, une campagne publicitaire est diffusée sur les télévisions françaises. La marque fête en 2010 ses cinquante ans.

Aujourd'hui, en plus du Pliz multi surfaces original, existe sous la dénomination Pliz Fée du logis, une multitude de produits plus spécifiques (pour le bois, les appareils électroniques ou les surfaces modernes par exemple)[réf. nécessaire].

UtilisationModifier

Le Pliz est principalement commercialisé sous forme de bombes à air comprimé. Le fabricant préconise de pulvériser le produit à une quinzaine de centimètres de la surface à nettoyer avant de la lustrer avec un chiffon doux (type microfibre)[réf. nécessaire].

 
Deux vélivoles nettoyant un planeur avec du Pliz.

Le Pliz, initialement destiné à l'entretien des meubles et des différentes surfaces de la maison a progressivement gagné le milieu des sports aériens, et notamment du vol à voile où il est fréquemment utilisé pour le lustrage des planeurs lors des compétitions. Dans ce cadre, il est notamment confronté à de nombreux nettoyants aéronautiques tel que le Protil, mais une experience à démontré qu'il n'est pas moins bon que ses homologues certifiés.[réf. nécessaire]

CompositionModifier

Contrairement à une légende urbaine coriace[Laquelle ?], le produit original contient bien du silicone[1].

Culture populaireModifier

La publicité pour le Pliz[2] diffusée en France en 1984 est restée célèbre[réf. nécessaire], notamment grâce à une séquence où l'on peut voir la comédienne Marie-Pierre Casey glisser sur une table enduite de ce produit.

Notes et référencesModifier