Ouvrir le menu principal

Pleuven

commune française du département du Finistère

Pleuven
Pleuven
Mairie de Pleuven.
Blason de Pleuven
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Fouesnant
Intercommunalité Pays Fouesnantais
Maire
Mandat
Christian Rivière
2014-2020
Code postal 29170
Code commune 29161
Démographie
Gentilé Pleuvennois
Population
municipale
2 848 hab. (2016 en augmentation de 8,29 % par rapport à 2011)
Densité 208 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ nord, 4° 02′ ouest
Superficie 13,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Pleuven

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Pleuven

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pleuven

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pleuven
Liens
Site web Site de la commune

Pleuven [pløvɛn] (en breton : Pluwenn), est une commune du Pays fouesnantais située dans le département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

GéographieModifier

ToponymieModifier

La localité est attestée sous la forme Ploeguen en 1402[1].

La mention Ploe Meguen en 1468[2][réf. non conforme], semble provenir d'une confusion avec Ploeven.

Pluwenn en breton.

HistoireModifier

Révolution françaiseModifier

Le décret de l'Assemblée nationale du précise que hors la ville, les paroisses du district de Quimper sont réduites à 18. Parmi elles, Clohars, qui aura pour succursales les ci-devant paroisses de Goefnac (Gouesnac'h), Pleuven et Perguet [Bénodet actuellement]»[3]. Ce découpage ne fut que provisoire et non repris lors de la création des communes par le décret de la Convention nationale du 10 brumaire an II ().

Le XIXe siècleModifier

Un rapport de l'inspecteur d'académie signale en 1880 que la commune de Pleuven fait partie des six communes du département du Finistère « encore dépourvues de tout moyen d'instruction »[4].

Le XXe siècleModifier

La Seconde Guerre mondialeModifier

Le , à la suite d'un combat aérien entre deux avions au sud de Fouesnant, un avion s'écrase près de Clohars-Fouesnant. Les deux aviateurs américains sont enterrés le à Pleuven en présence d'une foule de 1 500 personnes[5].

Un groupe d'une dizaine de résistants du réseau Turma-Vengeance est basé au Moulin du Pont ; parmi ses membres, Alain Bodivit, qui renseigna les alliés sur les bateaux allemands s'abritant un temps dans l'Anse de Bénodet ; puis participa aux combats pour la libération de Quimper, puis aux opérations du siège de Lorient[6].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1965 François Renot    
1965 1973 Jean Diraison PCF  
1973 1977 Lucien Capp    
1977 2001 Corentin Renot    
2001 2014 Jean Loaec PS  
2014 en cours Christian Rivière DVG Agriculteur

JumelagesModifier

MonumentsModifier

 
L'église Saint-Mathurin.
  • L'église paroissiale Saint-Mathurin.
  • La chapelle Saint-Thomas dont la construction semble remonter avant le XVIIe siècle est consacrée à saint Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry, dont le culte a été répandu dans le Pays fouesnantais par les moines de l'abbaye Notre-Dame de Daoulas (l'église paroissiale de la commune voisine de Bénodet est aussi dédiée à saint Thomas Becket)[7]. C'est un édifice long de 16 mètres, et de 6 mètres de large entièrement bâti en pierres de taille ; son chevet est aveugle, mais son chœur est éclairé par deux fenêtres latérales. Sa façade, étayée de deux contreforts, possède une porte surmontée d'un arc en plein cintre et de pinacles de style gothique. Des sculptures ornent les quatre angles de la chapelle, dont un dragon et un grotesque. Un écusson situé à la base du clocher porte les armes des Saint-Georges[8] et des Penfeunteniou. Certaines parties laissent supposer qu'elle fut édifiée sur une chapelle plus ancienne. Des restes d'une fresque jusque-là masquée sous la chaux et représentant un Christ en croix ont été découverts lors de la restauration effectuée au printemps 1986[7].
  • La chapelle Saint-Tudy, dédiée à saint Tudy, édifiée vers 1655. À proximité se trouvent les ruines d'un ermitage, avec une fontaine et une croix
  • Le manoir de Créac'hquéta déjà mentionné lors de la Réformation de 1426, incendié pendant les Guerres de religion vers 1590 ; reconstruit vers 1636 par le baron de Kergolay, il fut acheté en 1792 par le général d'Empire Moreau dont ses descendants sont toujours propriétaires de nos jours.
  • La mairie ancienne (propriété "Kervella"), construite après la Révolution par le juge et notaire Alain Clorennec qui fut un personnage très en couleur sur le canton de Fouesnant. L'un de ses descendants la vend à la municipalité à la fin du XIXe siècle.
  • Le gros chêne pédonculé, classé arbre remarquable en 2005, a été durement touché par une tempête en juillet 2010[9].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2016, la commune comptait 2 848 habitants[Note 1], en augmentation de 8,29 % par rapport à 2011 (Finistère : +0,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480509512559648733631631681
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
637669736694753756803862883
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
948995967882868915981978959
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 0381 1071 3321 6901 9932 3562 5552 6362 777
2016 - - - - - - - -
2 848--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Revue Foen Izella : spécial Pleuven

Notes et référencesModifier

  1. Michel Priziac, Michel Mohrt, « Bretagne des saints et des croyances - Page 125, » (consulté le 5 décembre 2016)
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1045
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5685361x/f410.image.r=Perguet.langFR
  4. "Rapports et délibérations / Conseil général du Finistère", août 1880, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5668228b/f436.image.r=Kergloff
  5. Éric Rondel, La Bretagne bombardée, 1940-1944, éditions Ouest et Cie, 2011, [ISBN 9-782364-28007-6], page 118
  6. http://www.lycee-laennec-pontlabbe.ac-rennes.fr/sites/lycee-laennec-pontlabbe.ac-rennes.fr/IMG/pdf/heros_et_martyrs_de_la_liberation.pdf
  7. a et b http://www.fouesnant-les-ormeaux.fr/articles.php?lng=fr&pg=3550
  8. La famille Jobart de Saint-Georges était alliée à celle des Penfeuntenyo (Cheffontaines en français), Jean-Baptiste Sébastien de Penfeuntenyo (1623 - 1667) s'étant marié avec Marie Jobart de Saint-Georges, certains de leurs descendants habitant le château de Cheffontaines en Clohars-Fouesnant, mais situé tout près de la chapelle Saint-Thomas
  9. http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/10/23/le-gros-chene-de-pleuven-finistere/
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque