Pleureuse dans l'Égypte antique

Dans les cérémonies funéraires de l’Égypte Antique, les pleureuses, sont des femmes qui, par leurs cris et les versets scandés, rythment le transport de la dépouille vers sa dernière demeure. Certaines font partie de l'entourage du défunt, d'autres sont probablement payées par sa famille[1].

Figure de pleureuse avec une des attitudes typiques du deuil (le bras replié sur la tête),
Musée du Louvre.

La déesse Isis, lorsqu'elle veille sur la dépouille mortelle de son mari Osiris, est représentée en pleureuse se lamentant les bras levés au ciel ou sous la forme d'un milan.

Quatre pleureuses divines sont associées aux quatre génies divins, gardiens des organes vitaux momifiés du défunt :

Notes et référencesModifier

  1. Mouhamadou Nissire Sarr, Funérailles et représentations dans les tombes de l'Ancien et du Moyen Empire égyptiens, LIT Verlag Münster, , p. 14.

Article connexeModifier