Ouvrir le menu principal

Plethodontidae

famille d'urodèles

RépartitionModifier

Les espèces de ses 25 genres se rencontrent de l'extrême Sud de l'Alaska et de la Nouvelle-Écosse jusqu'à l'Est du Brésil et au centre de la Bolivie. De plus, une famille vit en Italie et en France (Alpes-maritimes uniquement) : Hydromantes, et une espèce en Corée[1] : Karsenia koreana.

DescriptionModifier

Il s'agit de salamandres sans poumons, chez qui la respiration se fait au travers de la peau et des tissus de l'intérieur de la bouche.

Liste des sous-familles et genresModifier

Selon Amphibian Species of the World (1er mars 2014)[2] :

TaxinomieModifier

La classification de cette famille a fortement évolué à la suite des travaux de Vieites, Román, Wake et Wake de 2011, qui ont fusionné les trois anciennes sous-familles des Bolitoglossinae, des Hemidactyliinae et des Spelerpinae dans une seule sous-famille des Hemidactyliinae agrandie[3].

ÉtymologieModifier

Le nom de cette famille, Plethodontidae, vient du grec πληθος, « trop, excès », et οδους, « dent », suivi du suffixe désignant une famille, donc « à trop nombreuses dents » en référence au grand nombre de petites dents que possèdent les espèces de cette famille[4].

Publication originaleModifier

  • Gray, 1850 : Catalogue of the Specimens of Amphibia in the Collection of the British Museum. Part II. Batrachia Gradientia (texte intégral)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Amphibian Species of the World, consulté le 1er mars 2014
  3. Vieites, Román, Wake & Wake, 2011 : A multigenic perspective on phylogenetic relationships in the largest family of salamanders, the Plethodontidae. Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 59, no 3, p. 623–635.
  4. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature », , 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)