Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Plautilla (sainte chrétienne)

(Redirigé depuis Plautilla)
Cet article traite de la sainte chrétienne appelée Plautilla et mère de Flavia Domitilla. Pour Plautille ou Plautilla qui a été un temps l'épouse du jeune empereur Caracalla, voir Plautille.
Plautilla
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Décès
Vers après Voir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Enfant

Plautilla est une femme romaine, liée aux Flaviens. Selon la tradition chrétienne antique elle est la mère de sainte Flavia Domitilla qui aurait été baptisée par l'apôtre Pierre en même temps que sa fille et les saints Nérée et Achillée, des chambellans selon dans diverses sources chrétiennes, mais qui semblent décrits comme des soldats dans une inscription du pape Damase.

Elle aurait aussi été une des témoins de l'exécution de saint Paul (vers 67 - 68[1]), en compagnie des saintes Basilisse et Anastasie qui auraient été exécutées sous Néron après avoir reconnu qu’elles étaient chrétiennes. Condamnées à mort elles furent mutilées et décapitées, vers l’an 68, alors qu'il est précisé dans les Martyrologes que Plautilla pour sa part a connu une « mort paisible ».

Selon la tradition chrétienne antique que l'on retrouve notamment dans la Passion de Paul, Plautilla aurait offert un voile à l'apôtre Paul juste avant son martyre. Selon les Actes des martyres de la vierge sainte Flavia Domitilla et des saints Nérée et Achillée, elle aurait été convertie au christianisme par l'apôtre Pierre, en même temps que sa fille Flavia Domitilla et que Nérée et Achillée, juste avant que Pierre quitte Rome. Ils apprirent par la suite qu'il avait été exécuté. Après la mort de sa mère, Domitilla aurait été promise en mariage au fils d'un consul appelé Aurélien et selon la légende c'est parce qu'elle refusait ce mariage que Nérée et Achillée, trois autres saints chrétiens, deux de ses amies et leurs fiancées, ainsi qu'elle-même auraient été exécutés entre environ 96 et 98.

Selon la tradition orthodoxe, Plautilla serait morte vers 67[2], ce qui est compatible avec le consensus historien qui se dessine pour placer la mort de Paul en 67-68, conformément à ce qu'indiquent les sources antiques.

Dans la tradition des Églises orthodoxes et celles des Églises orientales, elle est considérée comme une sainte, fêtée le 20 mai[2].

Dans l'Église catholique, Plautilla a été jusqu'au XXIe siècle une sainte chrétienne fêtée un jour de l'année et en particulier pendant une longue période fêtée le 20 mai, tout comme dans les traditions des Églises orientales. Ainsi, dans le Martyrologe romain, publié par le pape Grégoire XIII en 1583, Plautilla est mentionnée comme mère de sainte Flavia Domitilla le 20 mai, qui serait le jour de sa mort paisible[3]. Toutefois dans l'édition de 2001, révisée selon le décret du IIe concile œcuménique du Vatican on ne trouve plus aucune mention ni de Plautilla, ni de huit autres saints qui étaient auparavant liés à Flavia Domitilla[4]. De même, les saints Nérée et Achillée et Aurelia Petronilla, elle aussi liée aux empereurs flaviens, ne sont plus des personnages liées à Domitilla, mais des personnages qui seraient mort au IVe siècle, au sujet desquels il n'existe pas de sources. Cette disparition est parfois justifiée par la volonté de mettre les récits de martyres ou de la vie des saints en accord avec la réalité historique[5], sans que l'on sache précisément à quoi il est fait référence.

Une ou deux Flavia DomitillaModifier

Article détaillé : Identification de Flavia Domitilla.

Plautilla est surtout connue comme un élément de la controverse sur l'identité de la sainte Flavia Domitilla. En effet, depuis plus d'un siècle un débat existe pour savoir si la tradition chrétienne antique s'est trompée, la sainte Flavia Domitilla n'étant pas la nièce du consul Titus Flavius Clemens, mais sa femme, ce qui impliquerait que Plautilla ne soit pas la mère de la sainte malgré ce que disent les Actes des martyres de la vierge sainte Flavia Domitilla et des saints Nérée et Achillée, ainsi que plusieurs sources de la tradition antique, comme des itinéraires vers les tombes des saints, des calendriers et des martyrologes. Ce débat, existe depuis aussi longtemps car il a d'importantes implications historiques. Il s'agit notamment de savoir s'il y a eu une Persécution de Domitien ou de savoir s'il y avait un très grand nombre de flaviens qui avaient adopté la religion chrétienne dès les années 60.

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Françoise Baslez, Saint Paul, Paris, 2012, éd. Pluriel, p. 291.
  2. a et b (el) Grand livre Des saints, Synaxaire orthodoxe, article Ἡ Ἁγία Πλατίλλα ἡ Ρωμαία (La sainte Plautilla de Rome).
  3. : Martyrologium Romanum ad novam Kalendarii rationem, et Ecclesiasticae historiae veritatem restitutum. Gregorii XIII. Pont. Max. iussu editum (Romae Ex Typographia Dominici Basae 1583)
  4. Martyrologium Romanum ex decreto sacrosancti Oecumenici Concilii Vaticani II instauratum auctoritate Ioannis Pauli PP. II promulgatum (Typis Vaticanis. 2001.)
  5. Sacrosanctum Concilium, 92 c

Articles connexesModifier