Platanaceae

famille de plantes
(Redirigé depuis Platanacée)

Les Platanaceae (Platanacées) sont une famille de plantes Eudicotylédones comprenant une dizaine d'espèces du genre Platanus.

Évolution florale représentée par les diagrammes floraux.

Ce sont de grands arbres, à feuilles caduques, des zones tempérées d'Amérique du Nord, du Sud-Est de l'Europe et d'Extrême-Orient.

Les platanes sont souvent plantés en ville, ceux rencontrés en France sont des hybrides entre le platane des Balkans (Platanus orientalis) et le platane américain (Platanus occidentalis).

ÉtymologieModifier

Le nom vient du genre Platanus qui dérive du grec πλάτανος / platanos, nom grec du Platanus orientalis, peut-être en rapport avec le mot grec πλάτος / platos, plat, plane[1],[2].

ClassificationModifier

La classification phylogénétique APG (1998) place cette famille dans l'ordre des Proteales.

En classification phylogénétique APG II (2003) cette famille est optionnelle : les plantes peuvent être incluses dans les Proteacées.

En classification phylogénétique APG III (2009), qui n'a jamais recours à des familles optionnelles, cette famille est reconnue.

État, pression, menaces sur les populations de plataneModifier

Ils sont menacés par une maladie cryptogamique grave : le chancre coloré du platane (Ceratocystis platani ou Ceratocystis fimbriata f. sp. platani (champignon microscopique), probablement été introduit en France à partir des États-Unis en 1944. Cette maladie s'étend depuis la fin du XXe siècle en Aquitaine, Languedoc-Roussillon (le long du canal du Midi), en Midi Pyrénées, PACA et Rhône Alpes et touche aussi la Grèce, l'Italie, la Suisse. Ce champignon tue les platanes en quelques mois à 3 ans, après craquellement de l'écorce et coloration violacée[3]. les spores du champignon sont supposés être véhiculées par l'eau, les activités humaines (taille, entretien des fossés, chantier, navigation...), certains rongeurs et le platane lui-même via ses anastomose racinaires[4],[5]. Ce même pathogène a été pour la première fois repéré sur une autre espèce (Dalbergia sissoo) au Pakistan[6].

D'autres maladies, plus communes du platane sont l'Anthracnose du platane, l'Oïdium du platane ou les infestations par le Tigre du platane[3]

Liste des genresModifier

Selon NCBI (23 avr. 2010)[7], Angiosperm Phylogeny Website (19 mai 2010)[8], DELTA Angio (23 avr. 2010)[9] & ITIS (23 avr. 2010)[10] :

Liste des espècesModifier

Selon NCBI (23 avr. 2010)[7] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 792 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0), p. 225
  2. Paul-Victor Fournier, Les quatre flores de la France : Corse comprise (Générale, Alpine, Méditerranéenne, Littorale), Paris, Lechevalier, , 1104 p. (ISBN 978-2-7205-0529-4), p. 277
  3. a et b FREDON Auvergne, L‘Auvergne : Toujours indemne de Chancre Coloré du Platane
  4. Vigouroux, A. ; Olivier, R. 2006. Chancre coloré du platane: obtention d'un plant résistant. Le Courrier de l’Environnement de l'INRA, 53 : 136-138 (PDF)
  5. Article rédigé par la Délégation au Partenariat avec les Entreprises de l'INRA (30/04/08)]
  6. Gul Bhar Poussio et al. First record of Ceratocystis fimbriata associated with shisham (Dalbergia sissoo) decline in Pakistan; Australasian Plant Disease Notes 5(1) 63–65 ; doi:10.1071/DN10023 ; 21 June 2010 (Résumé)
  7. a et b NCBI, consulté le 23 avr. 2010
  8. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 19 mai 2010
  9. DELTA Angio, consulté le 23 avr. 2010
  10. ITIS, consulté le 23 avr. 2010

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier