Plancoët
Image illustrative de l’article Plancoët (eau)

Pays d’origine Drapeau de la France France
Ville d’origine Plancoët
Société Groupe Ogeu
Type Eau plate, faiblement pétillante.
Site web www.eau-plancoet.com

Plancoët est une marque d'eau minérale naturelle provenant de Plancoët, dans les Côtes-d'Armor.

Source modifier

Plancoët jaillit au lieu-dit Sassay, dans le quartier de Nazareth, à Plancoët. Les 96 hectares qui environnent la source sont protégés des activités agricoles depuis les débuts de son exploitation commerciale[réf. nécessaire]. Les habitants de la commune peuvent venir s'y servir librement[1].

Historique modifier

Le docteur[réf. nécessaire] Chambrin, maire de la ville au début du XXe siècle, s'intéresse à cette eau. En 1928, il obtient sa reconnaissance comme eau minérale naturelle[réf. nécessaire]. Elle est d'abord vendue sous l'appellation « eau de table de Nazareth » aux curistes de la région de Dinard.

Ses ventes augmentent à partir des années 1950.

En 1992, elle passe sous le contrôle du groupe Nestlé en 1992, Depuis 2011, une eau gazeuse est vendue dans les hôtels et les restaurants.

En 2014, elle est vendue au Groupe Ogeu (anciennement SEMO groupe)[2].

Chiffres modifier

L'usine d'embouteillage est alimentée par trois forages à 120 mètres de profondeur. Ils produisent 15 millions de bouteilles[3].

L'usine produit également des bouteilles vendues sous la marque Sainte-Alix.

Composition analytique modifier

  • pH : 4,6
  • Plancoët appartient au groupe des eaux très peu minéralisées
  • Résidu sec à 105 °C : 267 mg/L
Éléments Concentration en mg/L
Calcium (Ca2+) 24
Magnésium (Mg2+) 16
Sodium (Na+) 32
Potassium (K+) 4,9
Sulfates (SO42−) 50
Bicarbonates (HCO3) 121
Nitrates (NO3) 0
Chlorures 38

Dans une étude datant de 2011, le WWF France écrit que « sur 15 sites (eaux minérales et eaux de source confondues), deux eaux embouteillées ne contiennent aucune des molécules recherchées, dans les limites de quantification. Il s’agit de 2 eaux régionales : Plancoët en Bretagne et Matouba en Guadeloupe »[4], les molécules recherchées étant certains micro-polluants.

Notes et références modifier

Voir aussi modifier

Liens externes modifier