Ouvrir le menu principal
Planétarium de Strasbourg
EU-FR-AL-67@Strasbourg-Observatoire 03.jpg
Le site de l'Observatoire astronomique de Strasbourg où se situe le planétarium.
Informations générales
Type
Site web
[[1] Planétarium de Strasbourg /Jardin des Sciences/Université de Strasbourg]
Localisation
Pays
Commune
Adresse
13 rue de l'Observatoire
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg

Le planétarium de Strasbourg est un planétarium situé dans le quartier de de la Neustadt à Strasbourg, plus précisément au cœur de l'Observatoire astronomique en bordure du jardin botanique, il dépend du Jardin des Sciences de l'université de Strasbourg. Créé en 1981 et inauguré en janvier 1982, ce planétarium fait partie d'un site astronomique professionnel possèdant notamment une grande lunette astronomique de 487 mm abritée sous une coupole de 34 tonnes.

Sommaire

HistoireModifier

Le planétarium propose des spectacles sur l'actualité astronomique et spatiale, sur les connaissances actuelles sur l'Univers. On y découvre le ciel étoilé et les images du cosmos. Outre les spectacles à thèmes à destination de différents publics, le planétarium propose des visites guidées de la Grande Coupole de l'Observatoire.

Régulièrement, des soirées d'observations sont proposées dans les jardins de l'Observatoire ainsi qu'avec la grande lunette de 487 mm (sous réserve de conditions météorologiques favorables).

Le planétarium de Strasbourg possède également un planétarium mobile. Il se présente sous la forme d’un dôme gonflable, de 4,50 mètres de diamètre, alimenté par un ventilateur silencieux. Il possède un système de projection Cosmodyssée IV de 1500 étoiles permettant de simuler les constellations, le ciel à différentes latitudes et les mouvements de la Terre. Installé dans une salle de classe, une salle polyvalente, une bibliothèque, il permet d’initier le jeune public à l’astronomie sans contraintes météorologiques ou de pollution lumineuse.

En 1972, seules Paris, Reims, Nantes et Marseille possédent un planétarium. Dans le Nord-Est, un petit groupe de pionniers strasbourgeois, présidé par Pierre Lacroute (le « père » du satellite Hipparcos), directeur de l’Observatoire de Strasbourg et porté par Agnès Acker, astrophysicienne, lance un comité d’étude de projet.

Dans un premier temps, l’équipe imagine un planétarium ambitieux sous une coupole de 20 m de diamètre inscrite dans un nouveau bâtiment construit dans les jardins de l’Observatoire. Finalement, en 1978, l’implantation d’un planétarium plus petit et moins onéreux est retenus, implanté dans une salle méridienne du bâtiment Est. Pour le choix du projecteur d’étoiles, entre Zeiss (Allemagne), Goto (Japon) et Spitz (États-Unis), c’est dans un premier temps la firme allemande qui prévaut. Le choix se portera finalement sur le modèle américain Spitz 512. Le planétarium voit le jour en 1981 et ouvre officiellement en janvier 1982.

En 2009, l'équipe du Planétarium rejoint celle du Jardin des sciences de l'Université de Strasbourg. En 2014, le projecteur d'étoiles tombe définitivement en panne. Il est remplacé quelques mois plus tard par un projecteur vidéo fisheye LSS (Lhoumeau Sky System) muni du logiciel de planétarium Stellarium360.

En 2021, une nouvelle salle hémisphérique de 15 mètres de diamètre doit être mise en service dans un nouveau bâtiment proche du Musée zoologique.

AccèsModifier

Le Planétarium est desservi par les lignes F, C et E de la CTS à l'arrêt Observatoire.

Voir aussiModifier