Ouvrir le menu principal
L'église de Sainte-Mère-Église.

Le Plain est une région du Cotentin, au sud du Val de Saire. Il est délimité à l'ouest par le Merderet et à l'est par la mer de la Manche. Il se situe entre Valognes et Carentan. Les deux grandes villes sont Montebourg et Sainte-Mère-Église. De nombreux noms de communes du Plain sont suivis du déterminant complémentaire au-Plain, telles qu’Angoville-au-Plain, Beuzeville-au-Plain et Neuville-au-Plain, rappelant leur localisation dans cet ancien doyenné.

Sommaire

GéologieModifier

Bien que le Cotentin appartienne au Massif armoricain pour sa majeure partie, le Plain fait partie du Bassin parisien (alors même que les îles Saint-Marcouf sont dans le Massif armoricain)[1]. On y trouve des calcaires argileux du Sinémurien[1].

ÉtymologieModifier

Au XIIe siècle, l'écrivain Wace fait la distinction entre « Li païsan et li vilain, Cil del boscage et cil del plain. », c'est-à-dire entre les paysans du bocage et ceux de la plaine. En effet, plain est une ancienne forme masculine de plaine que l'on retrouve également dans le pays de Caux dans le nom d'une petite région appelée les Plains.

HistoireModifier

Des lieux connus pour les évènements qui s'y sont déroulés lors du débarquement allié en Normandie, tels qu’Utah Beach et Sainte-Mère-Église, sont situés dans le Plain.

AgricultureModifier

Le Plain fait partie de la zone d'appellation d’origine contrôlée, Isigny-Sainte-Mère.

L'élevage de chevaux y joue un rôle important. Le Plain est considéré comme le berceau de la race anglo-normande, issue du croisement entre étalons anglais et juments du Cotentin[2].

RéférencesModifier

  1. a et b Guide géologique Normandie Maine. Éditions Dunod. 2e édition. Page 75. (ISBN 2-10-050695-1).
  2. Rémy Villand, « Au pays des herbages et des marais », La Manche au passé et au présent, éd. Manche-Tourisme, 1984, p. 49.

Voir aussiModifier