Ouvrir le menu principal

Un placement, est le fait de bloquer pendant une certaine durée un certain montant d'épargne dans une opération financière pouvant apporter un gain.

Au niveau de la finance des particuliers (épargnants), le terme est parfois utilisé plutôt que celui d'« investissement ».

Sommaire

Attributs du placement : rentabilité et risqueModifier

La notion de placement comporte généralement un espoir de gain (rentabilité) couplé à une prise de risque.

Même un simple dépôt d'épargne ou l'achat d'un titre de l'État est sujet aux vicissitudes monétaires. Cela dit, la notion de placement comparée à celle de spéculation, comporte une connotation de risque plus modéré ou maîtrisable, et en contrepartie une rentabilité, au sens d'espérance mathématique de gain, également plus modérée.

En science financière, le ratio de Sharpe est un indicateur qui présente le rapport entre la rentabilité attendue et le risque d'une opération financière.

Types de placementsModifier

Article détaillé : Types de dépôts bancaires.

Les placements peuvent être de natures très diverses. Le plus souvent, ils consistent en :

Mais cela est loin d'être limitatif, l'acquisition d'un cheval de course, la signature d'un contrat d'exclusivité avec un chanteur, ou la détention d'un tableau de maître, peuvent être tout autant considérés et utilisés comme des placements.

Des placements éthiques existent, lesquels sont basés sur des critères de transparence, de solidarité et de RSE[1].

Notes et référencesModifier

  1. Sophie de Rivaz, « Dans la jungle des placements éthiques », dans Guerre économique: l'heure de la résistance, Editions Saint-Augustin, (ISBN 9782880110543, lire en ligne), p. 130

Articles connexesModifier

liens externesModifier