Place Pasteur (Besançon)

place à Besançon

Place Pasteur
Image illustrative de l’article Place Pasteur (Besançon)
Aperçu de la place Pasteur.
Situation
Coordonnées 47° 14′ 19″ nord, 6° 01′ 20″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Ville Besançon
Quartier(s) La Boucle
Morphologie
Type Place semi-fermée
Forme Triangulaire
Superficie 1 800 m2
Histoire
Création XVIIe siècle
Monuments Fontaine, Trompe-l'œil
Géolocalisation sur la carte : Besançon
(Voir situation sur carte : Besançon)
Place Pasteur

La place Pasteur est une place du centre-ville de Besançon.

Situation et accèsModifier

La place Pasteur, de forme triangulaire et de 1 800 m2, est située dans le quartier de La Boucle, au cœur du centre historique de Besançon. Elle fait le lien avec la Grande Rue, la rue Pasteur et, à proximité, les passages Pasteur, et le centre commercial associé[1].

Croisements et voiries
Transports

Origine du nomModifier

Elle porte le nom de Louis Pasteur, inventeur du vaccin contre la rage, a fait ses études au Collège Victor Hugo de Besançon, situé près de la place.

HistoriqueModifier

La place Pasteur était jadis entourée de maisonnettes appartenant au domaine de l’archevêque. Puis des immeubles en pierre de Chailluz ont été construits, pérennisant la configuration de ce lieu de passage urbain[2]. En 1974, la place est réagencée avec la destruction d'un immeuble, ce qui l'agrandit, et avec l'installation de la fontaine Pasteur : une sculpture-fontaine de Jacques Voitot, évoquant un mécanisme d'horlogerie. 1974 est l'année où cette ville se dote d'un secteur piétonnier, innovant pour l'époque[3]. La place appartient à ce secteur piétonnier[4].

En , les ouvriers de Lip, entreprise horlogère menacée d'être liquidée, appliquent l'opération «l'usine dans la rue», et manifestent en ce lieu, en y installant certaines de leurs machines, et en dialoguant avec les habitants[5].

La place est réaménagée à nouveau en 2007, mettant davantage en avant les façades des immeubles qui la bordent, avec un jeu de couleurs entre les pierres choisies pour les dalles au sol et cette pierre de Chailluz. La fontaine Pasteur a été démontée dans ce réaménagement[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • Trompe-l'œil de Pasteur
  • Bancs design, en pierre bleue du Hainaut, polie[4]
  • Revêtement de sol en pierre bleu du Hainaut, et en calcaire blond de Buxy pour la Grande Rue, sur le côté septentrional[4]
  • Arbre (chêne chevelu)[4]

Notes, sources et référencesModifier

  1. a et b « La place Pasteur », sur besancon.fr
  2. Sarah Sergent, Besançon d'Antan : Besançon et ses environs à travers la carte postale ancienne, HC Editions, (lire en ligne), « Place de la Révolution et place Pasteur à Chamars », p. 30-32
  3. Jean-Pierre Tenoux, « Besançon, la ville durable toujours pionnière », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a b c et d « Place Pasteur. Inauguration du nouvel aménagement de la Place Pasteur. 14 décembre 2007 », sur ville-besancon.eu
  5. « LIP : des ouvriers ont manifesté à Besançon », Le Monde,‎ (lire en ligne)