Placage à l'or

Le placage à l'or est un procédé de recouvrement d'une matière (bronze, étain-plomb, cuivre... ) par une fine couche d'or. Il est beaucoup utilisé en bijouterie, horlogerie et en informatique pour les contacts électriques et les cartes enfichables.

Technique de placageModifier

 
Connecteurs de haute-technologie plaqués or.

L'or peut être associé à d'autres métaux pour changer sa couleur par exemple.

  • Or jaune : 98% d'or, 1% d'argent et 1% de cuivre.
  • Or 1/2 jaune : 91.5% d'or, 6% d'argent et 2.5% de cuivre.
  • Or rouge : avec 94.5% d'or et 5.5% de cuivre.
  • Or citron : avec 94.5% d'or et 5.5% d'argent.
  • Or gris : 75% d'or, 15% de palladium et 10% d'argent.
  • Or blanc : 20% d'or et 80% d'argent.

Par électrolyseModifier

C'est une technique assez ancienne qui utilisait jadis le placage de feuilles d'or. ¨Particulièrement utilisée dans la décoration et l'orfèvrerie, elle est aujourd'hui assurée par électrochimie. On constitue un dépôt d'or sur une surface d'un métal commun (laiton, cuivre...) par galvanoplastie (bain électrolytique)[1], autrefois par évaporation de mercure[2]. En France, les normes imposent une épaisseur de 3 microns d’or[2].

Quelques sociétés présentent des activités dans ce domaine telles que McDemid, Enton, ou encore Coventya.

La technique du gold-filled permet le même résultat, par apposition à chaud ou par pression d'or.

L’appellation Plaqué OrModifier

  • La couche d'or doit être de 3µm pour les bijou et de 5µm pour les montre.
  • La couche doit être lisse et solide.
  • Le titre de l'or doit être au minimum de 500e.
  • Un poinçon de fabrication doit être posée sur l'or (carré avec le logo du fabriquant, pour les objet importer un carré avec l'un des cotée arrondie et parfois un chiffre correspondant au nombre de carat de l'or).

Notes et référencesModifier

  1. +Olivier, « Placage en horlogerie : comment ça marche pour avoir une montre plaquée or ? », sur Chronotempus, (consulté le )
  2. a et b « Bijoux en plaqué or : le guide - Cleor », sur www.cleor.com (consulté le )

Article connexeModifier