Pirogue à balancier

La pirogue à balancier est le principal type de voilier du Pacifique et de l'océan Indien, de construction peu onéreuse, avec un minimum d'outils. De très nombreuses variantes régionales en font sans doute le voilier le plus répandu.

Pirogue à balancier en Nouvelle-Calédonie.
Pirogue à balancier au Kenya

Le modèle le plus courant est constitué d'une coque principale dont la partie inférieure est creusée dans un tronc (caractéristique des pirogues), parfois rehaussée de planches. La stabilité est assurée par un balancier : souvent un simple tronc de bois léger de faible diamètre. Le gréement est des plus simples, voile latine, austronésienne ou quadrangulaire sur un mât tito[Quoi ?].

HistoriqueModifier

 
Pōpao traditionnel des Tonga

La pirogue à balancier est à l'origine apparue chez les peuples de langues austronésiennes. On la retrouve ainsi en Asie du Sud-Est insulaire, dans le Pacifique et à Madagascar, régions où les Austronésiens se sont établis.

La pirogue simple à balancier servait aux petits déplacements et à la pêche ; la grande pirogue à balancier pontée était quant à elle utilisée pour voyager en haute mer[1].

Fim montrant une pirogue à balancier à Wallis en 1943.

Notes et référencesModifier

  1. Peggy Bonnet Vergara, Les arts kanak d'hier et d'aujourd'hui, Nouméa, Office des Postes et des Télécommunications de Nouvelle-Calédonie, , 96 p. (ISBN 978-2-9529488-7-6), p. 9

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier