Pietro Bordino

pilote automobile italien
Pietro Bordino
Description de cette image, également commentée ci-après
Pietro Bordino, vainqueur des Grand Prix d'Italie 1922 (voitures et voiturettes).
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Turin (Italie)
Date de décès (à 40 ans)
Lieu de décès Alexandrie (Italie)
Nationalité Drapeau d'Italie Italien

Carrière


Pietro Bordino est un pilote automobile né à Turin (Italie) le et mort à Alexandrie le . Particulièrement véloce, Pietro Bordino était l'un des plus grands pilotes italiens de son époque, avec Felice Nazzaro et Antonio Ascari.

Pietro Bordino, vainqueur du Grand Prix d'Italie 1922.
Pietro Bordino au GP de France 1922 sur une Fiat 804.

PalmarèsModifier

En 1921, il obtient le meilleur temps au tour en course, lors du premier Grand Prix automobile d'Italie, sur Fiat 802. La saison suivante il réalise la même performance lors du Grand Prix automobile de France (A.C.F.) avec une Fiat 804, remportant ensuite dans la saison le IIe Gran Premio delle Vetturette, sur une Fiat 502SS (et meilleur temps en course).

Il remporte également en 1922 le deuxième Grand Prix automobile d'Italie de Monza sur Fiat 804 (meilleur temps au tour en course), et en 1927 le Grand Prix automobile de Milan.

Entre ses deux victoires majeures[1], il est encore meilleur temps au tour des GP de France et d'Italie en 1923 (sur Fiat 805). En 1928 il participe aussi aux Mille Miglia, exceptionnellement sur Bugatti Type 43 (16e, associé à De Gioannini)[2].

Le Grand Prix d'Alexandrie est rebaptisé Coppa Pietro Bordino en (rétroactivement) et les années suivantes en son honneur, de même que le nom du tracé.

Un dessin particulier de carrosserie des voitures de course, à savoir la partie arrière se terminant en pointe aigüe, à la façon d'un fuselage d'avion, pour diminuer les turbulences aérodynamiques est connu sous le nom de pointe Bordino.

DécèsModifier

Alors que Pietro Bordino est en train d'essayer une Bugatti Type 35C à Alexandrie en vue de la Targa Florio 1928[3], un chien traverse soudainement la route. Heurté de plein fouet, l'animal se bloque dans la direction de la Bugatti. Pietro Bordino perd alors le contrôle de sa Bugatti, et finit sa course dans un fossé où coule une rivière. Il meurt suite aux graves blessures dont il est victime ce jour-là.

Notes et référencesModifier

  1. 1922 le voit aussi finir quatrième du GP de France.
  2. (en) « Pietro Bordino », sur RacingSportsCars.com
  3. Épreuve où il finit quatrième en 1924, sur Fiat 1500 Supercharged.

Liens externesModifier

 
L'Épave de la Bugatti Type 35C de Pietro Bordino après l'accident qui lui coûte la vie le lors des essais de la Targa Florio.