Ouvrir le menu principal

Pierre de La Gontrie

personnalité politique française

Pierre de La Gontrie
Fonctions
Sénateur de la Savoie
Maire de Saint-Bon-Tarentaise
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance La Rochelle (Charente-Inférieure, France)
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Chambéry (Savoie, France)
Nationalité française
Profession Avocat

Pierre Mossion de La Gontrie, né le à La Rochelle et mort le à Chambéry, est un avocat et homme politique français, notamment sénateur de la Savoie de 1948 à 1968.

BiographieModifier

FamilleModifier

Il épouse en 1948, Marie-Blanche Rives. Ils ont deux enfants, Pierre-Michel et Marie-Pierre.

CarrièresModifier

Après des études de droit, Pierre de La Gontrie s'inscrit en 1930 au barreau de Chambéry. Dès 1938, il commence une carrière politique, sous la bannière du Parti radical-socialiste, en étant élu conseiller général du canton de La Motte-Servolex.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il entre rapidement dans la Résistance avant de passer en Espagne, d'où il parvient ensuite à rejoindre la France libre à Alger.

Il est bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Chambéry de 1947 à 1948, puis de 1957 à 1958[1].

Conseiller municipal de Chambéry de 1945 à 1947, il est membre, puis président du Conseil général de 1945 à 1951. Élu sénateur le , il est membre de la commission de l'intérieur et de la commission de la justice et de la législation civile, criminelle et commerciale puis président du groupe de la gauche démocratique de 1959 à 1968. Il est enfin maire de Saint-Bon-Tarentaise de 1959 à 1968.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier