Ouvrir le menu principal

Pierre Jean Albert Charles Victor Ramelot, né le à Paris 10e[1] et mort le à Paris 18e[2], est un journaliste, acteur, scénariste et réalisateur français[3].

Sommaire

BiographieModifier

Fils naturel de l'historien, dramaturge et poète breton Olivier de Gourcuff (1853-1938)[4], Pierre Ramelot débute à l'âge de 19 ans comme acteur avant de se lancer dans une carrière de journaliste, de scénariste et de réalisateur.

Il réalise une vingtaine de documentaires et de courts-métrages de fiction entre 1924 et 1942 qui sont aujourd'hui, pour la plupart, considérés comme perdus. La Cinémathèque française ne conserve en effet que son unique long-métrage Haut comme trois pommes de 1935 ainsi que le premier de ses courts-métrages Voulez-vous faire du cinéma ? de 1924. Le Centre national du cinéma conserve pour sa part deux de ses films de propagande, Le Péril juif et Les Corrupteurs de 1941.

Sous l'Occupation, il participe à la propagande antisémite du régime de Vichy, en réalisant un documentaire intitulé Le péril juif[5]. Son court-métrage Les Corrupteurs[6],[7] est considéré comme un film de propagande allemande[8]. Il a été projeté en mai 1942 en première partie du film Les Inconnus dans la maison d'Henri Decoin[9].

Terrassé par une crise cardiaque, Ramelot meurt subitement à l'âge de 37 ans[10],[11] alors qu'il préparait un film sur Paris d'après un scénario de Pierre Véry[12].

FilmographieModifier

ActeurModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 2685 (vue 27/31) avec mentions marginales des mariages, du divorce et du décès. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 10ème arrondissement, registre des naissances de 1905.
  2. Acte de décès n° 4115 (vue 19/21). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 18ème arrondissement, registre des décès de 1942.
  3. Site bnf.fr
  4. Mort du poète Olivier de Gourcuff Le Petit Parisien, 21 octobre 1938, p. 3, disponible sur Gallica.
  5. Festival international du film d'Amiens 2016.
  6. Les corrupteurs Le Matin, 27 décembre 1941, p. 2, disponible sur Gallica.
  7. Serons-nous bolchevisés ? L'Ouest-Eclair, 17 décembre 1943, p. 2, disponible sur Gallica.
  8. La vie musicale sous Vichy, Myriam Chimènes, Josette Alviset, Editions Complexe, 2001
  9. Et la fête continue: La vie culturelle à Paris sous l'Occupation, Alan Riding, 2012
  10. Revue d'histoire de la Shoah, n° 162, p. 216, 1998.
  11. Tablettes du cinéma Comœdia, 10 octobre 1942, p. 5, disponible sur Gallica.
  12. Les spectacles de Paris Paris-Soir, 30 avril 1942, p. 2, disponible sur Gallica.
  13. Le Courrier du Cinéma. L'Action française, 5 septembre 1924, p. 4, disponible sur Gallica.
  14. L'activité cinégraphique en France. Cinéa, 15 octobre 1924, p. 18, disponible sur Gallica.
  15. Pistes et plateaux La Presse, 26 août 1926, p. 2, disponible sur Gallica.
  16. A travers les studios. Les Spectacles, 3 septembre 1926, p. 16, disponible sur Gallica.
  17. Les cinémas. Petites nouvelles. Le Gaulois, 23 février 1929, p. 4, disponible sur Gallica.
  18. Mireille Séverin était la fille du mime Séverin (Séverin Cafferra 1867-1929) et l'épouse du réalisateur et scénariste Albert Guyot (1903-1985).
  19. Courrier Comœdia, 25 mai 1930, p. 6, disponible sur Gallica.
  20. Bruits de studios Paris-Soir, 25 juillet 1933, p. 7, disponible sur Gallica.
  21. Cinéma. Courrier. L'Intransigeant, 28 juillet 1933, p. 7, disponible sur Gallica.
  22. Lucette Claude est inconnue par ailleurs.
  23. Courrier des spectacles. Le cinéma. Le Journal des débats, 20 juin 1936, p. 4, disponible sur Gallica.
  24. Informations Le Journal, 13 septembre 1936, disponible sur Gallica.
  25. A l'exposition "Le Juif et la France". Le Petit Journal, 17 décembre 1941, p. 4, disponible sur Gallica.
  26. Les spectacles de Paris. Les Corrupteurs. Le Matin, 27 décembre 1941, p. 2, disponible sur Gallica.
  27. Produit par Nova-Films, durée 29 minutes, conservé au Service des archives du film du CNC
  28. Autour de l'écran Paris-Soir, 30 mars 1942, p. 4, disponible sur Gallica.
  29. Un documentaire sur la marche et la vie d'un train Comœdia, 23 mai 1942, p. 5, disponible sur Gallica.
  30. On tourne ... on prépare ... La Vie parisienne, 5 août 1942, p. 14, disponible sur Gallica.
  31. Le moment est-il choisi pour tourner un film satirique ? Le Figaro, 12 juin 1942, p. 4. Ce court-métrage de propagande de 6 minutes faisait partie de la série Monsieur Girouette dont il est le seul subsistant sur les 6 réalisés. Tourné peu avant le décès du réalisateur, il était sur le thème du marché noir.
  32. L'épuration L'Echo d'Alger, 11 octobre 1944, p. 1, disponible sur Gallica.
  33. Le titre du film prévu à l'origine était Carnot 47-88.
  34. Du feu, je vous prie ... L'Intransigeant, 28 septembre 1929, p. 6, disponible sur Gallica.
  35. Au Rialto Comœdia, 28 septembre 1929, p. 6, disponible sur Gallica.
  36. Danièle Parola avait remplacé Gaby Morlay prise par d'autres engagements.Cinéma. Echos de partout. L'Afrique du Nord illustrée, 8 juin 1929, p. 33, disponible sur Gallica.
  37. En France Comœdia, 23 novembre 1929, p. 6, disponible sur Gallica.
  38. Dernières nouvelles cinématographiques Paris-Soir, 11 mai 1939, p. 10, disponible sur Gallica.
  39. Le journalisme mène à tout ... Le Petit Journal, 17 juillet 1939, p. 6, disponible sur Gallica.
  40. On tournera à Nantes et en Vendée maraîchine le roman de Gilbert Dupé ... L'Ouest-Eclair, 21 novembre 1941, p. 3, disponible sur Gallica.

Liens externesModifier