Pierre Nantel

homme politique canadien

Pierre Nantel
Illustration.
Pierre Nantel en 2014
Fonctions
Député à la Chambre des communes

(8 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 2 mai 2011
Réélection 19 octobre 2015
Circonscription Longueuil—Pierre-Boucher (2011-2015)
Longueuil—Saint-Hubert (2015-2019)
Législature 41e et 42e
Groupe politique Nouveau Parti démocratique (mai 2011-août 2019)
Indépendant (août-septembre 2019)
Prédécesseur Jean Dorion (Longueuil—Pierre-Boucher)
Circonscription créée (Longueuil—Saint-Hubert)
Successeur Circonscription supprimée (Longueuil—Pierre-Boucher)
Denis Trudel (Longueuil—Saint-Hubert)
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Nature du décès Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique (2008-août 2019)
Parti vert du Canada (août 2019-...)
Profession Directeur artistique, ingénieur du son
Résidence Longueuil (Québec)

Pierre Nantel (né le à Salaberry-de-Valleyfield) est un directeur artistique, ingénieur du son et homme politique canadien.

Directeur artistique d'artistes comme Isabelle Boulay, Jean-François Breau et Jean Leloup, il est élu député fédéral de la circonscription de Longueuil-Pierre-Boucher lors des élections fédérales du 2 mai 2011, réélu en 2015 dans la circonscription de Longueuil—Saint-Hubert et défait dans cette dernière circonscription en 2019.

Carrière en musiqueModifier

Pierre Nantel a œuvré au sein de l'industrie musicale québécoise à partir de 1987[1], accompagnant plusieurs artistes, tels que Jean Leloup[2], Isabelle Boulay dont il produit l'album Tout un jour[3],[4], et Jean-François Breau pour lequel il a été également parolier[5].

En plus de cumuler les rôles de directeur artistique, dépisteur de talents et ingénieur de son, il a été co-récipiendaire de deux prix Félix de l'ADISQ : Équipe de promotion de l'année - Disques au gala de 1990[6].

Au cours de sa carrière, il travaille aussi pour le Cirque du Soleil en tant que directeur artistique-musique et dépisteur de talents musicaux[7], et pour les maisons de disque Audiogram et Sony Musique[8].

Membre de l'Union des artistes, il a été recherchiste et chroniqueur à TVA, à Radio-Canada, à TQS et à CKOI 96,9. Il a contribué à des émissions telles Le Banquier, la Fosse aux lionnes, les Midis fous et le Grand décompte[9].

Carrière politiqueModifier

Premier mandat (2011-2015)Modifier

En 2008, Pierre Nantel devient membre du Nouveau Parti démocratique[10]. Il est candidat pour la première fois en 2011, dans la circonscription de Longueuil—Pierre-Boucher où il habite, et fait campagne avec une petite équipe de bénévoles. Il est élu lors des élections générales du 2 mai 2011 en même temps qu'un grand nombre de nouveaux députés du NPD.

Jack Layton et son successeur, Thomas Mulcair, nomment Pierre Nantel au cabinet fantôme de l'opposition officielle, d'abord comme porte-parole du NPD pour le sport, de mai à octobre 2011, et ensuite comme porte-parole en matière de patrimoine et de culture[11]. Il occupe de nouveau ce poste pour le deuxième parti d'opposition à la suite des élections de 2015, en plus d'être nommé porte-parole en matière d'électrification des transports en janvier 2017[11].

Lors de son premier mandat, Pierre Nantel s'est opposé à la réforme du gouvernement Harper en matière de droit d'auteur en 2012[12] et est intervenu dans plusieurs dossiers en tant que député : contre les compressions et les nominations politiques à la Société Radio-Canada[13], contre le péage proposé pour le nouveau pont Champlain reliant Montréal à la Rive-Sud[14], pour le maintien de la distribution aux foyers par Postes Canada[15], et contre la guerre en Iraq et en Syrie voulue par le premier ministre Stephen Harper[16].

Il a aussi œuvré pour l'amélioration de la sécurité ferroviaire. En collaboration avec le maire de Boucherville, Jean Martel, il réussit à faire retirer les wagons-citernes DOT-111, considérés hors-normes et dangereux, des convois ferroviaires qui traversent sa circonscription[17].

Second mandat (2015-2019)Modifier

Le 23 novembre 2015, après sa réélection, Pierre Nantel modifie le traditionnel serment permettant de devenir député, et devient le premier député à y inclure une reconnaissance des traités conclus avec les peuples autochtones[18]. Son ajout au serment -- "J'affirme également que je respecterai dans l'exercice de mes fonctions les traités conclus avec les peuples autochtones" -- est repris dans le serment de trois autres députés : Romeo Saganash, Georgina Jolibois et Niki Ashton[19].

Au moment même où il est nommé porte-parole du NPD pour l'électrification des transports, Pierre Nantel est l’initiateur d’une coalition d’élus des législatures provinciale et fédérale pour faire de l'agglomération de Longueuil une plaque tournante du développement des transports électriques en Amérique du Nord[20]. Outre Nantel, les députés membres de la coalition sont Martine Ouellet, Diane Lamarre, Catherine Fournier et Nathalie Roy, députées à l'Assemblée nationale du Québec, et Xavier Barsalou-Duval, député à la Chambre des communes du Canada. La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, ne s'est cependant pas jointe à cette coalition, laissant savoir que l'organisme de développement économique de Longueuil couvrait « un spectre beaucoup plus large que l’électrification des transports »[21].

Lors de la campagne à la direction du NPD, qui se tient entre février et octobre 2017, Pierre Nantel appuie le député québécois Guy Caron, et affirme que les Québécois n'accepteront pas un chef de parti avec un signe religieux ostentatoire[22]. Le chef élu Jagmeet Singh est un sikh qui porte le Dastar.

En novembre 2018, Pierre Nantel lance une initiative demandant à tous les partis de dépolitiser la question climatique et de nommer un « ministre de la Guerre au réchauffement climatique »[23]. Son chef Jagmeet Singh, la chef du Parti vert du Canada Elizabeth May et le chef par intérim du Bloc québécois Mario Beaulieu se sont joints à lui afin de réclamer une mobilisation commune pour atteindre les cibles climatiques prises par le Canada lors de la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques[24].

À la suite de l'utilisation d'images de l'accident ferroviaire de Lac-Mégantic par Netflix dans son film Froid aux yeux, Pierre Nantel dépose une motion à la Chambre des communes exigeant que Netflix « retire de son catalogue de fiction toute image de la tragédie de Lac-Mégantic » et « compense financièrement la communauté de Lac-Mégantic pour avoir utilisé ces images à des fins de divertissement ». La motion est adoptée à l'unanimité par la Chambre des communes le 29 janvier 2019, et Netflix annonce le retrait des images de Lac-Mégantic de son film le 14 mars 2019[25],[26],[27],[28]. Pierre Nantel s'est également battu pour que Netflix et les autres géants de l'Internet soient taxés pour des services offerts au Canada, au même titre que toutes les compagnies canadiennes offrant le même type de service[29].

En mai 2019, Pierre Nantel est nommé porte-parole du NPD pour les enjeux touchant la nation québécoise. Cette nomination a été annoncée par Alexandre Boulerice, chef adjoint su NPD[30].

Départ du NPD et arrivée au Parti vertModifier

Quelques semaines avant la tenue des élections fédérales de 2019, le 16 août, le NPD apprend que Pierre Nantel et le Parti vert sont en négociations, et l'expulse immédiatement du caucus et du parti[31]. Nantel est confirmé comme candidat des Verts quelques jours plus tard[32]. Il est cependant défait lors des élections, terminant au troisième rang avec 11,3 % des voix[33].

Notes et référencesModifier

  1. (en + fr) « Pierre Nantel », sur Discogs (consulté le 29 décembre 2019)
  2. « À propos de Pierre Nantel » (sur l'Internet Archive), sur PierreNantel.org
  3. « Clip de "Il suffirait de presque rien" : Isabelle Boulay rend hommage à Serge Reggiani" », sur chartsinfrance.net (consulté le 16 septembre 2015)
  4. « Musique - Une équipe impressionnante pour Isabelle Boulay »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur canoe.ca,
  5. « Centrart - Portail culturel francophone - http://www.centrart.qc.ca », sur www.centrart.qc.ca (consulté le 16 septembre 2015)
  6. Gala de l'ADISQ - 1990 Nommés et gagnants sur le site de l'ADISQ; aucune référence pour le second trophée n'a été trouvée.
  7. Mention de ce titre dans le site des Francouvertes
  8. « À propos de Pierre Nantel », sur Pierre Nantel (consulté le 30 septembre 2019)
  9. « Pierre Nantel, Longueuil--Pierre-Boucher NPD | À propos de Pierre » (consulté le 16 septembre 2015)
  10. « Pierre Nantel au 15-18 : portrait de Longueuil--Saint-Hubert au 15-18 », sur Youtube.com.
  11. a et b « Pierre Nantel — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada.
  12. « La réforme du droit d'auteur en voie d'être adoptée | Joël-Denis Bellavance et Alain Brunet | Arts » (consulté le 16 septembre 2015).
  13. « Un CA à saveur conservatrice » (consulté le 16 septembre 2015).
  14. « Le gouvernement Harper néglige le Québec, selon Pierre Nantel : Nouvelles : FM 103.3 », sur www.fm1033.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  15. « MédiaSud - 300 M$ en profits à Postes Canada : Ottawa doit maintenir la livraison à domicile! », sur mediasud.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  16. « Lettre ouverte du député Pierre Nantel » (consulté le 16 septembre 2015).
  17. « Pas de DOT-111 sur la Rive-Sud : Nouvelles : FM 103.3 », sur www.fm1033.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  18. (en) « Historic Oath by four Members of Parliament: “I shall honour and respect the treaties signed with Indigenous Peoples” », sur Nation Talk, (consulté le 30 décembre 2019).
  19. (en-US) « Saganash wants MP oath text amended to include treaty reference - APTN NewsAPTN News », sur aptnnews.ca (consulté le 4 juin 2019).
  20. « Une coalition de députés veut faire de Longueuil la capitale nord-américaine des transports électriques », sur Radio-Canada ICI Grand Montréal, (consulté le 30 décembre 2019)
  21. « COALITION ÉLECTRIQUE POUR LA RIVE-SUD : LA MAIRESSE ST-HILAIRE BRILLE PAR SON ABSENCE », sur TVRS, (consulté le 30 décembre 2019)
  22. « Discours de la dernière chance pour les aspirants chefs du NPD », sur Radio-Canada ICI Toronto, (consulté le 30 décembre 2019)
  23. Jean-Thomas Léveillé, « Un député fédéral propose un «ministre de la Guerre au réchauffement climatique» », La Presse, (consulté le 30 décembre 2019)
  24. Ali Dostie, « Pierre Nantel fera d’un consensus autour de l’enjeu environnemental son cheval de bataille », Le Courrier du Sud, (consulté le 30 décembre 2019)
  25. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Lac-Mégantic et Netflix : Ottawa demande le retrait des images et une compensation », sur Radio-Canada.ca (consulté le 4 juin 2019).
  26. « Netflix plie et va retirer les images de Lac-Mégantic », sur HuffPost Québec, (consulté le 4 juin 2019).
  27. MÉLANIE MARQUIS, « Images de Lac-Mégantic utilisées par Netflix: le NPD veut un dédommagement », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2019).
  28. Agence QMI, « Ottawa réclame que Netflix retire les images de la tragédie de Lac-Mégantic », sur Le Journal de Montréal (consulté le 4 juin 2019).
  29. La Presse canadienne, « Un comité demande à Ottawa d’imposer une « taxe Netflix » », sur Radio-Canada Info, (consulté le 30 décembre 2019)
  30. Catherine Lévesque, La Presse canadienne, « Le député fédéral Pierre Nantel devient porte-parole du Québec au sein du NPD », Le Quotidien, (consulté le 30 décembre 2019)
  31. Lina Dib, La Presse canadienne, « Nantel se voit retirer sa candidature néo-démocrate pour avoir parlé au Parti vert », Le Quotidien, (consulté le 30 décembre 2019)
  32. Rosie Emery, « Pierre Nantel choisit le parti de l’action climatique : le Parti vert ! », sur Parti vert du Canada (consulté le 30 décembre 2019)
  33. Résultats par circonscription des élections de 2019

Liens externesModifier