Ouvrir le menu principal

Pierre-Ernest Guillier

personnalité politique française
(Redirigé depuis Pierre Guillier)

Pierre-Ernest Guillier
Fonctions
Sénateur de la Dordogne

(26 ans, 1 mois et 1 jour)
Élection
Réélection

Groupe politique Républicains progressistes
Union républicaine
Maire de Périgueux

(7 ans, 11 mois et 28 jours)
Prédécesseur Georges Saumande
Successeur Paul Fougeyrollas
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Périgueux (Dordogne)
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Saint-Laurent-des-Combes (Gironde)
Nationalité Française
Profession Avocat

Pierre-Ernest Guillier
Liste des sénateurs de la Dordogne
Liste des maires de Périgueux

Pierre-Ernest Guillier, né le à Périgueux (Dordogne) et décédé le à Saint-Émilion (Gironde), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre-Ernest Guillier naît le 7 octobre 1852 à Périgueux (Dordogne), de l'union de Jacinthe François et Irma Fargeot-Dejessard[1],[2]. Il devient jurisconsulte, avocat et bâtonnier de l'Ordre des avocats[2]. Parallèlement à sa profession, il s'engage dans divers organismes, tels que la société de secours mutuel, le bureau de bienfaisance ou la bibliothèque populaire[2].

Le 19 août 1876, il épouse Suzanne Catherine Charmolüe, à Saint-Philippe-d'Aiguille[2].

En 1881, il devient conseiller municipal de Périgueux puis est élu maire de la ville le 17 mai 1896. Il est également élu sénateur de la Dordogne chez les Républicains progressistes/Union républicaine le 6 octobre 1901[2],[3],[4]. Il appartient aux commissions relatives aux questions budgétaires et juridiques[3]. Il est réélu sénateur le 4 janvier 1903 et le 7 janvier 1912[3], après avoir quitté sa fonction de maire de Périgueux le 15 mai 1904[2],[5]. Il est à l'origine de la loi de 1906 qui permet aux veuves qui se remarient de conserver l'usufruit légal des biens de leurs enfants mineurs. Après la Première Guerre mondiale, il est rapporteur budgétaire pour l'Algérie et les protectorats. Il est secrétaire du Sénat en 1912 et questeur de 1925 à 1927[réf. nécessaire][4]. Il est une nouvelle fois réélu sénateur de la Dordogne le 9 janvier 1921[3].

Il décède le 7 novembre 1927[3], dans sa propriété de Capet, à Saint-Laurent-des-Combes, près de Saint-Émilion (Gironde)[2],[4].

Une rue de Périgueux porte son nom[réf. souhaitée].

Notes et référencesModifier

  1. Jolly 1960.
  2. a b c d e f et g Penaud 1999, p. 473.
  3. a b c d et e Fiche sur le site du Sénat.
  4. a b et c « Mort de M. Guillier, sénateur de la Dordogne », Le Gaulois, no 18296,‎ , p. 2 (lire en ligne).
  5. Penaud 1999, p. 401.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • « Pierre-Ernest Guillier », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]  
  • Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, Périgueux, éditions Fanlac, , 964 p. (ISBN 2-86577-214-4)  

Articles connexesModifier

Liens externesModifier