Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grandmaison.
Pierre Grandmaison
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Pierre Grandmaison ( à Montréal dans la province de Québec au Canada - ) est un organiste, professeur de musique et compositeur québécois.

BiographieModifier

De 1966 à 1970, il étudie le piano avec Jeanne Gascon, puis avec Marie Roby et Yvonne Hubert à l’École Vincent-d’Indy (Outremont). Parallèlement, il travaille l'orgue avec Eugène Lapierre (1968-1969) et Françoise Aubut. Il obtient son baccalauréat en musique de l’Université de Montréal en 1970.

Boursier du gouvernement du Québec, il étudie l’orgue à Paris avec Maurice et Marie-Madeleine Duruflé (1970-1971).

À son retour, il donne de nombreux récitals d'orgue, notamment au Pavillon du Canada à Terre des Hommes (orgue Casavant) et à la radio de Radio-Canada (Récital d’orgue, Tribune de l’orgue).

Il est organiste adjoint aux églises Saint-Thomas-Apôtre, Notre-Dame-du-Rosaire et Saint-Alphonse-d'Youville avant de devenir titulaire des grandes orgues Casavant de la basilique Notre-Dame à Montréal en 1973.

Au Grand Séminaire de Montréal, il est nommé maître de chapelle en 1976, professeur de musique sacrée en 1977, puis titulaire jusqu’en 1994 du nouvel orgue Guilbault-Thérien qu'il inaugure le . Pierre Grandmaison est aussi le titulaire de l'orgue Guilbault-Thérien (1982) de la Chapelle du Sacré-Cœur de la basilique Notre-Dame de Montréal.

Il s'est fait entendre à plusieurs reprises à Notre-Dame de Paris (1978, 1982, 2008), et en juillet 2007, il est invité à jouer à Saint-Sulpice par le titulaire Daniel Roth qui lui vient jouer à Notre-Dame (Montréal) à l’occasion du 350e anniversaire de l'arrivée au Québec des prêtres de Saint-Sulpice. Il est également invité à donner un récital sur l'orgue de la basilique Saint-Denis par le titulaire Pierre Pincemaille le [1].

En 1990, il est l'organiste officiel des Sœurs Grises lors des célébrations de la canonisation de sainte Marguerite d'Youville; il joue entre autres à la basilique Saint-Pierre de Rome.

En 2004, il fonde le Festival international des Grandes orgues de Notre-Dame de Montréal qui propose des récitals avec des organistes prestigieux et des concerts durant la saison estivale.

CompositionsModifier

HonneursModifier

En 1985, il est fait chevalier de l'Ordre des arts et lettres de France.

DiscographieModifier

  • Jésus et Marie avec Aimé Major, narrateur; 1974; Select S-398-228.
  • Bach, Toccate et Fugue BWV 565, chorales et autres : 1975; Select CC-15-111.
  • Franck, Fantaisie en la, Cantabile de Bach; (1990?); Sonart S-1001-2 (CD).
  • César Franck, 12 Grandes Pièces pour orgue, vol. 1 : Fantaisie en la majeur – Cantabile – Pièce héroïque – Premier Choral (1890), à l’orgue Casavant de la Basilique Notre-Dame de Montréal. ATMA (2008).
  • César Franck, 12 Grandes Pièces pour orgue, vol. 2 : Grande Pièce Symphonie op. 17 – Prélude, Fugue et Variation op 18 – Fantaisie en ut majeur - Troisième Choral (1890), à l’orgue Casavant de la basilique Notre-Dame de Montréal. ATMA (2008).

Notes et référencesModifier

  1. Michel Roubinet, « Raphaël Tambyeff à la basilique Saint-Denis – Se laisser guider par l'Opus 1 de Cavaillé-Coll – Compte-rendu (orgue) », sur Concertclassic.com, (consulté le 2 février 2019).

SourcesModifier