Ouvrir le menu principal

Pierre Gérard Vassal

BiographieModifier

Pierre Gérard Vassal par le choix de sa famille est tout d'abord destiné à une carrière ecclésiastique. Il abandonne le séminaire et s'engage dans l'armée au début de la révolution française. Il entreprend pas la suite des études de médecine[1]

Médecin de bienfaisance du 7e arrondissement, il publia plusieurs ouvrages dont une « Monographie sur la digitale pourprée », plante dont on ne faisait presque pas usage en France avant lui et qui permet de guérir plusieurs hydropisies, et quelques maladie de cœur[2]. Il est également l'auteur d'un mémoire sur l'acétate de morphine, et les moyens de reconnaître ce poison après la mort[3]

Franc-maçon initié en 1811, Pierre Gérard Vassal est un ardent défenseur des hauts grades et de l'écossisme. Membre du Grand Orient de France, dont il est officier depuis 1815, et secrétaire général depuis 1819. 33e du Rite écossais ancien et accepté, il devient, en 1827 président du Grand collège des rites et travaille à la collation des 31, 32, et 33e degrés.Il est reconnu par ses pairs tel Jean-Marie Ragon qui lui rend hommage, pour sa culture et son activité maçonnique. Il publie en 1827 un Essai historique sur l'institution du Rite écossais et un Cours complet de maçonnerie en 1832[1].

PublicationsModifier

  • Pierre-Gérard Vassal, Considérations médico-chimiques sur l’acétate de morphine, Dondé Duprey père, Paris, 1824[3]
  • Éloge de Théodore Ducamps, lu à la Société médico-pratique dans sa séance du . Imprimé à Paris, Imprimerie 46 rue Saint-Louis, au Marais, 1823, 31 pages.
  • Banquet offert au T…, Paris, Fournier, 1830, plaq. in-8°, 28pp., frontispice gravé représentant les médailles offertes au frère Vassal, broché, papier marbré.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Daniel Ligou, Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Paris, Presses universitaires de France, (réimpr. 1998), 5e éd., 1 376  p. (ISBN 2-13-055094-0), p. 1249 .
  2. Pompe funèbre célébrée le 30 juin 1840, par les trois ateliers des sept écossais réunis, à l'Orient de Paris, en mémoire du très-illustre frère Vassal,..., Paris, Impr. de Vve Dondey-Dupré, (lire en ligne)
  3. a et b Pierre-Gérard (1769-1840) Vassal, Considérations médico-chimiques sur l'acétate de morphine, par le Dr Vassal,... suivies d'analyses chimiques et d'un procédé pour démontrer la présence de la morphine après la mort, par Dublanc jeune,..., l'auteur, (lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Clavel et Ragon, Hommages aux travaux historiques du Dr Vassal
  • Jean-Claude Bésuchet de Saunois, Précis de l'ordre de la Franc-maçonnerie, Paris, Rapilly, libraire, passage des panoramas, 1829, T.II. p. 282-283.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier