Pierre Faubert

écrivain et diplomate haïtien

Pierre Faubert fils (1806-1868) est un poète, dramaturge et diplomate haïtien.

BiographieModifier

Pierre Faubert est né aux Cayes d'un père général de la Révolution haïtienne qui servit dans les troupes d'esclaves noirs affranchis de Saint-Domingue lors du Siège de Savannah.

Il fit son éducation en France puis revint à Haïti. Par la suite, il devint conseiller du président Jean-Pierre Boyer.

Il fut nommé directeur du lycée Pétion[1].

Sous le mandat présidentiel de Fabre Geffrard, il fut désigné comme émissaire et diplomate pour négocier avec le Vatican un Concordat entre Haïti et la papauté.

Il écrivit deux œuvres, l'une poétique : Poésies Fugitives et l'autre, dramatique Ogé ou le Préjugé de Couleur, cette dernière, écrite en 1841, dénonce les préjugés en rapport avec la couleur de la peau[2].

Il mourut en 1868, à Vanves à côté de Paris.

Une école nationale d'Haïti porte son nom[3].

Liens externesModifier

SourcesModifier