Pierre Devambez

helléniste, archéologue et historien de l'art grec français

Pierre Devambez (Paris, -Paris, ) est un helléniste, archéologue et historien de l'art grec français.

Pierre Devambez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Pierre André DevambezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie des inscriptions et belles-lettres
Section historico-archéologique de l'Institut d'études catalanes (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

BiographieModifier

Fils d'André Devambez, il entre à l'École normale supérieure en 1922 et obtient l'agrégation de lettres en 1926. Membre de l'École française d'Athènes (1928-1933) et de l'Institut français d'archéologie, il séjourne à Istanbul de 1933 à 1937 et y rédige le Catalogue des Grands Bronzes.

De 1929 à 1933, il dirige les fouilles de Thasos, ce qu'il fera de nouveau en 1953-1954, puis les fouilles du sanctuaire de Sinuri en Carie (1935-1938). Il participe aussi aux travaux de Xanthos (1950) et, de 1961 à 1963, à celles de Laodicée du Lycos.

Conservateur puis conservateur en chef du Département des antiquités grecques et romaines au musée du Louvre à partir de 1937, il se charge aussi d'un cours de céramique grecque à l'École du Louvre. Assurant des cours à l’École normale supérieure (1954), il fait déplacer le séminaire d'archéologie classique dans les salles du Louvre.

En 1965 il succéda à Jean Charbonneaux et fut lui-même remplacé par Georges Ville au Département des antiquités grecques et romaines au musée du Louvre[1].

Directeur d'un séminaire de religion grecque archaïque et classique à l’École pratique des hautes études (1961-1967), il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1970 et sera président de la commission internationale du Corpus vasorum antiquorum.

PublicationsModifier

  • Un quartier romain à Thasos (fouilles de 1925 à 1931), 1932.
  • Grands Bronzes du musée de Stamboul, 1937.
  • La Sculpture grecque, 1939.
  • Sculptures thasiennes, in Bulletin de correspondance hellénique, 1942.
  • Le style grec, Larousse, 1944.
  • L'Art du siècle de Périclès, 1955.
  • Le Sanctuaire de Sinuri près de Mylasa, avec E. Haspels, 1959.
  • Sculptures grecques, 1960.
  • Bas-relief de Téos, 1962.
  • La Peinture grecque, 1962.
  • Dictionnaire de la civilisation grecque, avec R. Flacelière, P. M. Schuhl, R. Martin, 1966.
  • Le monde non-chrétien, Gallimard, 1983.
  • Grèce, Hachette, 1978.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Raymond Bloch, « Nécrologie : Georges Ville (1929-1967) », Mélanges d'archéologie et d'histoire, no tome 80, n°1,‎ , p. 395-397 (www.persee.fr/doc/mefr_0223-4874_1968_num_80_1_7557)

BibliographieModifier

  • Pierre Demargne, Éloge funèbre de M. Pierre Devambez, in Comptes rendus de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, 1980
  • F. Villard, Pierre Devambez, in Revue archéologique, 1980
  • J. Pouilloux, Notice sur la vie et les travaux de Pierre Devambez, in Comptes rendus de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, 1981
  • B. Holtzmann, Pierre Devambez 1902-1980, in Encyclopaedia Universalis, 1981
  • Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, Éditions du CNRS, 2007, p. 750-751  

Liens externesModifier