Ouvrir le menu principal

Pierre Citron

musicologue et biographe français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Citron.

Pierre Citron, né le 19 avril 1919 à Paris et mort le 10 novembre 2010, est un musicologue et universitaire français, spécialiste notamment de Jean Giono.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre Citron naît dans le 17e arrondissement de Paris. C'est le fils d'André Citron, imprimeur en braille, et de Suzanne Suter[1].

Il est agrégé de lettres (1946) et docteur ès lettres de la Faculté des lettres de Paris (1960) ; sa thèse principale a pour sujet La Poésie de Paris dans la littérature française de Rousseau à Baudelaire.

Il commence sa carrière d'enseignant au Maroc, en tant que professeur au collège musulman de Rabat (1942-43). Il enseigne ensuite au lycée d'Alençon (1946-47), avant de retourner à Rabat comme adjoint au chef du service de la jeunesse et des sports du Maroc (1947-49).

Attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique de 1957 à 1960, il est ensuite directeur des études à l'Institut français de Londres (1960-1963), puis professeur de littérature française à la Faculté des lettres de Clermont-Ferrand (1963-1969). De 1970 à 1983, il occupe le même poste à l'université Sorbonne-Nouvelle - Paris 3. On lui doit notamment des éditions de Balzac, Villiers de l'Isle-Adam, Mallarmé et Giono. Comme musicologue, il a consacré d'excellents ouvrages de vulgarisation à Couperin et Bartók et, surtout, été le maître d'œuvre de l'édition de la correspondance générale de Berlioz (8 volumes, 1972-2002), compositeur dont il a, par ailleurs, édité les Mémoires à deux reprises (1969 et 1991).

Il meurt le 10 novembre 2010 à l’âge de 91 ans et est inhumé à Montjustin.

Vie privéeModifier

Il a été le mari de l'historienne Suzanne Citron (1922-2018), avec qui il a eu quatre enfants[2].

OuvragesModifier

  • Couperin, Paris, Éd. du Seuil, Coll. Solfèges, 1956.
  • La poésie de Paris dans la littérature française de Rousseau à Baudelaire, Paris, Éd. de Minuit, 1961.
  • Bartok, Paris, Éd. du Seuil, Coll. Solfèges, 1963.
  • Dans Balzac, Paris, Éd. du Seuil, 1986.
  • Giono : 1895-1970, Paris, Éd. du Seuil, 1990.
  • Giono, Paris, Éd. du Seuil, Coll. Écrivains de toujours, 1995.
  • Renaissance du village de Montjustin, Paris, Éd. Petite Capitale, 2010 (2e éd.).

RéférencesModifier

Liens externesModifier