Pierre Cartier

mathématicien français

Pierre Cartier, né le à Sedan, est un mathématicien français.

ParcoursModifier

Diplômes et carrièreModifier

Pierre Cartier est un ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1950), agrégé de mathématiques (1953)[1], docteur en mathématiques (thèse dirigée par Henri Cartan, soutenue en 1958 sous le titre « Dérivations et diviseurs en géométrie algébrique »), professeur à l’université de Strasbourg de 1961 à 1971, directeur de recherche au CNRS.

Il a été membre du groupe Bourbaki de 1955 à 1983, année où il « prononce l'éloge funèbre » du mathématicien[2].

PrixModifier

HommagesModifier

  • Rendant compte à sa femme de sa première rencontre avec Pierre Cartier, Alain Connes lui dit : « Je viens de rencontrer un type formidable. Il comprend tout, il a une curiosité insatiable et une ouverture d’esprit hors du commun. En plus, il a l’air sportif et il vient à Bures en vélo[4]. »
  • Journées d'hommage à Pierre Cartier[5], , Institut des hautes études scientifiques

PublicationsModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Patrick Cabanel, « Pierre Cartier », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 584 (ISBN 978-2846211901)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier