Pierre Brunel

universitaire et critique littéraire français
Pierre Brunel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Société Paul-Claudel (d)
depuis
Directeur
Cours de civilisation française de la Sorbonne
-
Bernard Franco (d)
Président
Société française de littérature générale et comparée (d)
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Academia Europaea ()
Académie des sciences morales et politiques ()
Société française de littérature générale et comparée (d)
Société Paul-Claudel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dir. de thèse
Distinctions
Œuvres principales
Dictionnaire de Don Juan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Brunel, né le [1] à Moutardon (Charente, France), est un critique littéraire français.

Professeur émérite, il est spécialisé dans la littérature comparée.

BiographieModifier

Élève de l'École normale supérieure (1958), il est reçu premier à l'agrégation de lettres classiques en 1962[2], puis prépare deux thèses sur Paul Claudel, obtenant son doctorat d'État en 1970[3].

Professeur au Prytanée militaire de La Flèche de 1963 à 1965, assistant à la Sorbonne de 1965 à 1968, puis maître de conférences à l’université d’Amiens, il devient professeur à l'université Paris IV-Sorbonne en 1970, jusqu'à sa retraite en 2008, date à laquelle il devient professeur émérite[2]. Il a fait à ce titre fonction de médiateur auprès du président[4]. Il est nommé en 2001 vice-président du conseil d'administration de l'université Paris IV, fonction qu'il n’exerce plus[5].

À partir de 1991, il dirige la Société Paul Claudel.

En 1981, il fonde le Centre de recherche en littérature comparée (CRLC) dont il est le premier directeur. De 1982 à 1989, il dirige le département de littérature française et comparée. Depuis 1988, il est directeur des Cours de civilisation française de la Sorbonne[6]. En 1995, il fonde le Collège de littérature comparée (CLC) dont il est président[7]. Il a dirigé 120 thèses de doctorat de littérature comparée.

Il est élu en membre de l'Institut universitaire de France à la chaire de littérature comparée et renouvelé dans cette chaire en 2000 qu'il quitte en 2005[8].

Membre de l’Association internationale de littérature comparée (AILC)[9], il a présidé la Société française de littérature générale et comparée de 1985 à 1987[10]. Il est docteur honoris causa de l’Université de Bâle[11], de l'Université de Turin[12],[13], et de l'Université de Thessalonique[14]. Il est membre de l’Academia Europaea, dont le siège est à Londres[15].

Il dirige les collections : « Schena » aux Presses de l'Université de Paris-Sorbonne[16], « La Salamandre » à l'Imprimerie nationale en 1989 (une cinquantaine de volumes parus)[17], et « Musique et musiciens » avec Xavier Darcos aux Presses universitaires de France[18].

Il participe au Groupe d’études balzaciennes[19], a préfacé et annoté plusieurs ouvrages de Balzac[20] et dirigé un colloque sur cet auteur à l'Université Paris IV-Sorbonne, Balzac : temps et mémoire.

Du au , il dirige une émission littéraire mensuelle sur Radio Courtoisie, Le Libre journal des belles-lettres[21].

Le , il est élu membre titulaire à l'Académie des sciences morales et politiques[22] au fauteuil de Gérald Antoine (section morale et sociologie), dont il prononce l'éloge le [23].

Il est président du Prix Jacques-Scherer pour le théâtre, et du Prix Éthiophile qui récompense des textes francophones, d'Afrique ou des Caraïbes.

OuvragesModifier

Sur la littératureModifier

  • 1972 : Histoire de la littérature française, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1977 : La Critique littéraire, PUF (ouvrage collectif)
  • 1982 : Théâtre et cruauté, éditions des Méridiens
  • 1983 : La Littérature comparée, Armand Colin (ouvrage collectif)
  • 1988 : Dictionnaire des mythes littéraires (collectif, éd. du Rocher, rééd. 1994, 2000, 2003)
  • 1992 : Mythocritique, Presses Universitaires de France
  • 1993 : Tirso, Molière, Pouchkine, Lenau. Analyses et synthèses sur un mythe littéraire. Édité avec José Manuel Losada, Paris, Klincksieck. (ISBN 2252029390)
  • 2001 : La Critique littéraire, coll. « Que sais-je ? »
  • 2003 : Dictionnaire des mythes du fantastique[24] (ouvrage collectif), Limoges, PULIM, 297 p. (ISBN 2-84287-276-2)

Sur Paul ClaudelModifier

  • 1964 : L'Otage de Paul Claudel ou le théâtre de l'énigme, Lettres modernes
  • 1965 : Le Soulier de satin devant la critique, Lettres modernes
  • 1971 : Claudel et Shakespeare, Armand Colin
  • 1974 : L'Échange de Paul Claudel, Belles Lettres
  • 1975 : Claudel et le satanisme anglo-saxon, Université d'Ottawa

Sur Arthur RimbaudModifier

  • 1983 : Rimbaud : projets et réalisations, Champion
  • 1983 : Arthur Rimbaud ou l'éclatant désastre, Champ Vallon
  • 1995 : Rimbaud, biographie, étude de l’œuvre, Albin Michel
  • 1998 : Une saison en enfer, édition critique commentée, José Corti
  • 1999 : Rimbaud : Œuvres complètes, La Pochothèque
  • 2004 : Rimbaud, Livre de Poche essais
  • 2004 : Éclats de la violence : pour une lecture comparatiste des “Illuminations” d'Arthur Rimbaud, José Corti
  • 2009 : Ce sans-cœur de Rimbaud, Verdier
  • 2017 : Rimbaud-Brunel. Le Bateau ivre d'Arthur Rimbaud. Un texte, une voix, Le Bord de l'Eau, collection « Études de style »

Sur la musiqueModifier

  • 1980 : L'Opéra, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1981 : Vincenzo Bellini, Fayard
  • 1997 : Les Arpèges composés : musique et littérature
  • 1999 : Aimer Chopin, Presses Universitaires de France, nouvelle éd. Symétrie, 2010
  • 2003 : « Le secret en musique », in Sigila n° 11

AutresModifier

  • 1971 : Le Mythe d'Electre, Armand Colin, (rééd. 1995 aux éd. Champion)
  • 1974 : Le Mythe de la métamorphose, Armand Colin (reéd. 2004, José Corti, « Les Massicotés »)
  • 1974 : L'Évocation des morts et la descente aux enfers, SEDES
  • 1978 : L'État et le Souverain, Presses Universitaires de France
  • 1995 : Sarrasine - Gambara - Massimilla Doni d'Honoré de Balzac,folio classique, Gallimard
  • 1995 : Butor : L'emploi du temps, Presses universitaires de France
  • 1996 : Formes baroques au théâtre
  • 1997 : Apollinaire entre deux mondes : le contrepoint mythique dans “Alcools” : Mythocritique II, PUF
  • 1997 : Transparences du roman : le Romancier et ses doubles au XXe siècle
  • 1998 : Monsieur Victor Hugo, Vuibert (2e : 2002)
  • 1998 : Lectures d'une œuvre : les poésies de Stéphane Mallarmé ou échec au néant, éd. du Temps
  • 1998 : Français Lycée : tout le programme de la seconde à la terminale
  • 1998 : L'Imaginaire du secret, éd. Ellug
  • 1998 : « Les Fleurs du mal » : entre fleurir et défleurir, Paris, Éditions du temps, coll. « Lectures d'une œuvre »
  • 1999 : Dix mythes au féminin, Adrien Maisonneuve
  • 2000 : La Légende des siècles (première série 1859), éd. du Temps
  • 2000 : Dictionnaire pour l'étude des Complaintes de Jules Laforgue, éd. du Temps
  • 2001 : 1939 dans les lettres et les arts : essais offerts à Yves Chevrel (avec Danièle Chauvin)
  • 2001 : Glissements du roman français au XXe siècle, Klincksieck
  • 2001 : Basso continuo, Presses Universitaires de France
  • 2002 : Dictionnaire des mythes féminins (collectif), éd. du Rocher
  • 2002 : Voix autres, voix hautes : romans femmes du XXe siècle
  • 2002 : Où va la littérature française aujourd'hui ?, Vuibert
  • 2002 : Baudelaire et le « puits des magies ». Six essais sur Baudelaire et la poésie moderne, Paris, José Corti
  • 2003 : Philippe Jaccottet : cinq recueils, éd. du Temps
  • 2003 : Va-et-vient / Hugo Rimbaud Claudel, Klincksieck
  • 2003 : Mythopoétique des genres, Presses Universitaires de France
  • 2007 : Baudelaire antique et moderne, Paris, Presses Universitaires Paris Sorbonne
  • 2012 : Rue des Martyrs, Les éditions du Littéraire
  • 2013 : Michel Butor L'Emploi du temps - ou le mode d'emploi d'un labyrinthe, Les éditions du Littéraire
  • 2019 : Le Mythe de la métamorphose, José Corti, coll. « Les Massicotés »
  • 2020 : Les Grands Mythes pour les nuls, éditions First, coll. « Pour les nuls »

RéférencesModifier

  1. Brunel, Pierre (1939-…), notice d'autorité personne, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le 4 mars 1977, mise à jour le 29 septembre 2004.
  2. a et b Danièle Chauvin, La voix : hommage à Pierre Brunel, PUPS, 2009, p. 19
  3. Yves Chevrel, Camille Dumoulié, Le mythe en littérature: essais offerts à Pierre Brunel à l'occasion de son soixantième anniversaire, Presses universitaires de France, 2000, p. 381 [lire en ligne]
  4. pups.paris-sorbonne.fr.
  5. http://www.paris-sorbonne.fr/documents/journaux/BREF_29/Discours-Brunel.html
  6. ccfs-sorbonne.fr.
  7. http://www.litterature-comparee-apclc.fr/Pierre_Brunel.html
  8. Voir sur iuf.amue.fr.
  9. http://www.canalacademie.com/ida7844-Litterature-comparee-3-6-Ovide-et-ses-Metamorphoses.html
  10. http://www.vox-poetica.org/sflgc/historique.html
  11. http://www.pur-editions.fr/couvertures/1258105664_doc.pdf
  12. Académie des sciences morales et politiques-Institut de France, « Pierre Brunel »  , sur Academie sciences morales et politiques (consulté le )
  13. SUP (Sorbonne université presses), « Pierre Brunel »  , sur SUP Sorbonne université (consulté le )
  14. http://www.frl.auth.gr/index.php/fr/school-fr/prof-emeriti-fr
  15. http://www.ae-info.org/ae/Acad_Main/List_of_Members
  16. « Schena », sur pups.paris-sorbonne.fr (consulté le ).
  17. La Salamandre
  18. « Mythopoétique des genres », sur puf.com (consulté le ).
  19. Voir « Balzac et le roman philosophique », sous la présidence de Pierre Brunel, « Le Sublime et le grotesque chez Balzac dans Le Père Goriot », L'Année balzacienne, n° 2, janvier 2001.
  20. Le Père Goriot, (Hachette Livre, 1983), Le Lys dans la vallée (Pléiade, 1991).
  21. « CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 9 MAI 2009 », sur mister-arkadin.over-blog.fr, (consulté le ).
  22. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030439938
  23. https://www.asmp.fr/pdf/lettre_information/lettrinfo628.pdf
  24. Présentation en ligne.

Liens externesModifier