Ouvrir le menu principal

Pierre Berton (dramaturge)

acteur et auteur dramatique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Berton.
Pierre Berton
Pierre Berton par Nadar.jpg
Pierre Berton par Nadar
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Pierre François Samuel MontanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique

Pierre Montan, dit Pierre Berton, est un dramaturge et comédien français né à Paris le et mort le .

BiographieModifier

Pierre Berton, Pierre François Samuel Montan de son nom de naissance, est le petit-fils du compositeur Henri Montan Berton (1767-1844), le fils du comédien Charles-François Montan Berton, dit Charles Francisque Berton (1820-1874) et de Julie Félicie Caroline Samson, romancière, fille de l'acteur Joseph Samson, sociétaire de la Comédie-Française.

Pierre Berton se produit d'abord comme comédien sur les scènes parisiennes, remportant des succès au théâtre du Gymnase, à l'Odéon, au Théâtre-Français, au théâtre du Vaudeville. En 1865, il débute comme auteur dramatique avec Les Jurons de Cadillac, une comédie en un acte, et continue, deux ans après avec une autre comédie, La Vertu de ma femme. Dès lors, il alterne pendant trois décennies son travail d'auteur et son métier de comédien. À la fin du XIXe siècle, il cesse de se produire sur scène mais continue, jusqu'à sa mort à écrire pour le théâtre.

De 1908 à 1909, il publie en feuilleton, dans Le Figaro Littéraire, ses Souvenirs de la vie de théâtre, édités en volume en 1913.

ComédienModifier

DramaturgeModifier

PublicationModifier

  • Pierre Berton, Souvenirs de la vie de théâtre, La Revue de Paris, Paris, 1913

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Chéri Lafont sur data.bnf.fr
  2. « Simon faisait ses premières armes en tant qu'écrivain ; il était fils de l'ex-ministre de l'instruction publique Jules Simon, sénateur à vie et membre influent du parti conservateur. Leur collaboration à la rédaction de Zaza fut purement occasionnelle.» Alban Ramaut, Le Naturalisme sur la scène lyrique, Université de Saint-Étienne, 2004 ; Le Naturalisme sur la scène lyrique sur Google Livres
  3. Zaza de Belasco, sur Ibdb

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • A. de Gubernatis, Dictionnaire international des écrivains du jour, Louis Niccolai éditeur, Florence, 1891 ; disponible sur Gallica, page 285

Liens externesModifier