Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvivier.
Pierre-Simon-Benjamin Duvivier
Pierre Simon Benjamin Duvivier (1730-1819), by François Dumont.jpg
François Dumont, Pierre Simon Benjamin Duvivier (1730-1819), miniature sur ivoire, localisation inconnue.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail
Père
Enfant

Pierre-Simon-Benjamin Duvivier, né le à Paris où il est mort le , est un dessinateur et médailleur français, 13e graveur général des monnaies.

Sommaire

BiographieModifier

Né le à Paris, Pierre-Simon-Benjamin Duvivier est le fils du médailleur Jean Duvivier (1687-1761)[1].

L'un de ses frères est Thomas-Germain-Joseph Duvivier, peintre et graveur.

Outre son père, Benjamin est formé par Nicolas-Henri Tardieu. Il reçoit en 1756 un premier prix de l'Académie, et est autorise en 1761 a succéder à son père, décédé, et à s'installer dans son atelier aux galeries du Louvre.

En 1764, reçu à l'Académie (dont il devient membre en 1774), il est nommé graveur-médailleur du roi et expose au Salon de Paris, à partir de 1765 et jusqu'en 1798[2].

En 1768, il grave le jeton de la Caisse d'escompte, avec à l'avers, le buste lauré de Louis XV.

En 1774, il rachète la charge de graveur général des monnaies à Joseph Charles Roëttiers, qui en avait repris possession à la mort de son fils.

Il est révoqué par le décret des 12 et 21 mai 1791 portant suppression des offices des monnaies ; il participe cependant aux concours nationaux portant sur les monnaies mais doit céder la place à Augustin Dupré. Sous le Directoire et le Consulat, il continue cependant d'exercer.

En 1806, la classe des Beaux-arts de l'Institut le nomme dans la section de gravure, après le décès de Rambert Dumarest[3].

ŒuvresModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. La Grande Encyclopédie.
  2. Notice Duvivier, catalogue du Salon de 1765, Base salons du musée d'Orsay.
  3. Albert Barre, Graveurs généraux et particuliers des Monnaies de France, contrôleurs généraux des effigies, noms de quelques graveurs en médailles de la Renaissance française, Paris, 1867.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :