Pierre-Noël Rousset

architecte français

Pierre-Noël Rousset
Présentation
Naissance Vers 1715
Paris
Décès
Paris
Nationalité Drapeau du royaume de France Royaume de France
Ses élèves Antoine Joseph de Bourge
Œuvre
Distinctions Académie royale d'architecture (1758)
Entourage familial
Père Jean Rousset
Mère Élisabeth de Royer

Pierre-Noël Rousset est un architecte français, né à Paris vers 1715, et mort à Paris, en 1795.

BiographieModifier

Il est le fils de Jean Rousset (décédé en 1740), cornette des gardes de l'hôtel de ville, et d'Élisabeth de Royer[1]

Il a reçu le deuxième prix de l'Académie royale d'Architecture en 1731 et un accessit en 1732[2].

Il a fait des aquarelles sur les fêtes données devant l'hôtel de ville de Paris en 1735.

Il a probablement voyagé en Italie car il a été académicien des Académies de Florence et de Bologne.

En 1749, il transforme l'ancien hôtel Legendre d'Armani, construit par Robert de Cotte rue des Capucines, pour M. de Meulan. Le décor intérieur avait été confié au sculpteur Guillaume Dupré avec lequel il avait déjà travaillé chez M. Boucher, rue Vivienne. Il a aussi fait des dessins pour les tables consoles.

Il a dessiné le buffet d'orgue pour la Sainte-Chapelle en 1752, transporté en 1791 à l'église Saint-Germain-l'Auxerrois, après suppression du chapitre de la Sainte-Chapelle en 1790[3].

Il a aussi réalisé un hôtel de Bourbon qui était situé aux numéros 46-50 rue Neuve des Petits-Champs, le château de M. Larcher, à l'Île-Saint-Denis. En 1753, il a construit une maison de plaisance à Vitry-Châtillon, en 1753. Il est aussi l'auteur des cuisines du château du Raincy pour le comte de Livry[4], fait des travaux pour les Montmartel à Brunoy, le grille et le salon du château d'Athys pour le duc de Rohan-Chabot.

Il est promu architecte de la 2e classe de l'Académie royale d'architecture le et en 1re classe le [5].

Il a réalisé, en 1765-1768, l'hôtel de Tessé, no 2 de la rue des Saints-Pères, avec l'entrepreneur Louis Le Tellier, pour le comte de Tessé. Le Grand salon de l'hôtel est exposé au Metropolitan Museum of Art de New York[6],[7],[8],[9].

Il reste un autre bâtiment construit par Rousset à Paris : l'hôtel Brochant des Tourterelles, au 7 rue Perrault.

Entre 1768 et 1775, il a édifié pour l'évêque de Chartres, Mgr de Rocozels de Fleury, la chapelle de l'évêché[10].

On trouve au Victoria and Albert Museum un boudoir circulaire pour l'hôtel Mégret de Sérilly dont il a fait les plans, qui se trouve au no 106 rue Vieille-du-Temple.

En 1766, il est entré en concurrence avec Mathurin Cherpitel et Claude-Nicolas Ledoux pour la reconstruction de l'hôtel d'Uzès[11]. Il a été payé 600 livres pour la fourniture de plans qui n'ont pas été utilisés. En compensation on lui a offert de construire l'hôtel de ville d'Uzès mais qui a été construit par un architecte d'Avignon, Pierre Bondon, entre 1766 et 1773. Pierre-Noël Rousset a présenté les plans de l'hôtel de ville au cours de la réunion du de l'Académie d'architecture[12].

Il a secondé le sculpteur Jean-Baptiste Pigalle pour la réalisation du monument au maréchal de Saxe à l'église Saint-Thomas de Strasbourg, terminé en 1771.

En , il fait partie d'une commission de l'Académie royale d'architecture, avec Lespée, Perronet, Sedain, Brebion et Jardin, pour analyser le projet de Contant d'Ivry pour l'église de la Madeleine[13].

Il a été architecte du roi.

Il a signé le dernier procès-verbal de l'Académie, le avec Boullée, Cherpitel, Franque, Jardin, Mauduit et Vien[14].

DiversModifier

Il a été un bibliophile. Les livres de sa bibliothèque portent comme ex-libris manuscrit : « J'appartiens à Rousset, architecte» [15].

Il a été académicien à Florence et à Bologne.

Notes et référencesModifier

  1. Artistes françaises du XVIIe et XVIIIe siècles (1681-1787), p. 183
  2. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome V 1727-1743, p. 104, Édouard Champion, Paris, 1918 (lire en ligne)
  3. « orgue de tribune », notice no PM75000113, base Palissy, ministère français de la Culture
  4. Pierre-Thomas-Nicolas, Magny Hurtaut, Dictionnaire historique de la ville de Paris et de ses environs, tome 3, p. 413, chez Moutard, Paris, 1779 (lire en ligne)
  5. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome VIII 1768-1779, p. 187, Librairie Armand Colin, Paris, 1924 (lire en ligne)
  6. Fine Arts Library Image Collection : Rousset, Pierre Noël
  7. Paul Jarry, L'Hôtel de Tessé, p. 40-47, Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 1940-1941 (lire en ligne)
  8. Metropolitan Museum : Grand Salon from the Hôtel de Tessé, Paris
  9. Jack R. McGregor, New light on De Tessé Room, p. 232-240 (lire en ligne)
  10. Sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Le guide du patrimoine Centre Val de Loire, p. 281, Hachette, Paris, 1992 (ISBN 2-01-018538-2)
  11. Françoise Magny, Mathurin Cherpitel, p. 97, Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 1976 (lire en ligne)
  12. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome VII 1759-1767, p. 217, Librairie Armand Colin, Paris, 1922 (lire en ligne)
  13. Gabrielle Joudiou, Constructions et projets de Contant d'Ivry à Paris, p. 111, Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 1986 (lire en ligne)
  14. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome IX 1780-1793, p. 349, Librairie Armand Colin, Paris, 1926 (lire en ligne)
  15. Vente en 2010 du livre de Philippe de La Guépière : Recueil d'Esquisse d'Architecture représentant plusieurs monuments Stuttgart, 1759

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle. Dictionnaire biographique et critique, p. 436-437, Éditions Mengès, Paris, 1995 (ISBN 2-8562-0370-1)
  • Textes réunis et annotés par le marquis de Granges de Surgères, Artistes françaises du XVIIe et XVIIIe siècles (1681-1787), p. 183-184, Charavay Frères éditeurs, Paris, 1893 (lire en ligne)
  • Henry Lemonnier, W. Viennot, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome X Table générale, p. 225, Librairie Armand Colin, Paris, 1926 (lire en ligne)

Article connexeModifier

Liens externesModifier