Pierre-Michel Menger

sociologue français

Pierre-Michel Menger est un sociologue français, professeur au Collège de France[1] depuis juin 2013.

Pierre-Michel Menger
Image dans Infobox.
Fonctions
Professeur au Collège de France
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
ForbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinctions

Ses recherches interdisciplinaires portent sur le travail créateur, dans un ensemble de domaines tels que l’art, la science, l’entreprise et le sport. Il s’intéresse également à l’usage de donnée quantitatives, en particulier aux méthodes relevant du big data.

BiographieModifier

Formé à la philosophie à l’École normale supérieure (promotion L1973)[2], puis à la sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Pierre-Michel Menger y prépare son doctorat sous la direction de Raymonde Moulin[3],[4]. Il achève sa thèse à la fondation Thiers.

Il entre au CNRS comme attaché de recherche en 1978, puis comme chargé de recherches en 1983. Il commence également à enseigner à l'EHESS en 1985, devient directeur de recherches au CNRS en 1990 et directeur d'études à l'EHESS en 1993. De 1993 à 2005, il dirige le Centre de sociologie du travail et des arts (EHESS/CNRS) et enseigne pendant plusieurs années à l'IEP de Paris (1992-1995, 1999-2004). Il a été chercheur invité à l'Institut d'études avancées de Berlin (2006-2007) et à Columbia University. (2008, 2010, 2011). Il est aujourd'hui professeur au Collège de France[5], directeur d'études à l'EHESS, membre du Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron (EHESS), membre du comité de rédaction de la Revue française de sociologie et du conseil scientifique de la Revue économique.

Pierre-Michel Menger est l’auteur de nombreux articles et ouvrages reconnus, consacrés aux métiers de l’art et de la science, ainsi qu’aux méthodes des sciences sociales et à l’usage des big data. Parmi ses ouvrages, traduits en plusieurs langues figurent Le Travail créateur. S'accomplir dans l'incertain (2009) et Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme (2003).

Ses travaux analysent ce que les situations d’incertitudes font aux mondes sociaux et aux individus : puisant dans l’histoire de l’art, l’économie et la psychologie, il développe une perspective analytique de l’agir social, articulant études de cas et analyses quantitatives. Depuis 2013, il a consacré différents cours au travail créateur, à la production du savoir scientifique, au talent ainsi qu’à la notion d’achèvement.

DistinctionModifier

PublicationsModifier

  • 1983 : Le Paradoxe du musicien : le compositeur, le mélomane et l'État dans la société contemporaine, Paris, Flammarion, 395 p. (OCLC 10949480) ; rééd. 2001
  • 2003 : Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, Paris, Seuil, 96 p. (OCLC 401719716)
  • 2005 : Les Intermittents du spectacle. Sociologie du travail flexible, éditions de l’EHESS, coll. « Cas de figure », 402 p. (OCLC 758344344) ; 2e édition revue et augmentée, 2011, Paris, éditions de l’EHESS, 404 p.
  • 2005 : Profession artiste. Extension du domaine de la création, Paris, Textuel, 109 p. (OCLC 420529975)
  • 2009 : Le Travail créateur. S'accomplir dans l'incertain, Paris, Le Seuil, 973 p. (OCLC 880348972)
  • 2012 : Être artiste. Œuvrer dans l’incertitude, Bruxelles, Al Dante&Aka, 72 p.
  • 2014 : The Economics of Creativity. Art and Achievement Under Uncertainty, Cambridge, Harvard University Press

Notes et référencesModifier

  1. « Accueil », sur www.college-de-france.fr (consulté le )
  2. Pierre-Michel Menger, archicubes.ens.fr.
  3. Voir sur leseditionsdeminuit.com.
  4. « Biographie », sur college-de-france.fr (consulté le ).
  5. « Décret du 19 avril 2013 portant nomination et titularisation (enseignements supérieurs) », Journal officiel de la République française no 0094, , texte no 31.
  6. « Les élèves des lycées français à l'étranger remportent dix prix et ceux de Lyon cinq », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. CNRS, « Les quinze lauréats de la Médaille d'argent du CNRS 1999 », sur cnrs.fr (consulté le ).

Liens externesModifier