Ouvrir le menu principal

Pierre-Dominique Burgaud

parolier, réalisateur de clip, producteur musical
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burgaud.
Pierre-Dominique Burgaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Parolier, réalisateur de clips, réalisateur artistique, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata

Pierre-Dominique Burgaud est un auteur, parolier français, réalisateur de clips, et producteur musical.

BiographieModifier

Ancien créatif publicitaire, Pierre-Dominique Burgaud se fait connaître en 2002 en écrivant les textes des chansons du film-comédie musicale de Claude Duty Fille perdues, cheveux gras (interprétées par Amira Casar, Marina Foïs et Olivia Bonamy).

En 2005, il signe le clip vidéo en noir et blanc de la chanson « Les beaux yeux de Laure », une chanson d'Alain Chamfort alors en difficulté. À l'écran, le chanteur tient des pancartes sur lesquelles sont écrites les paroles de sa chanson, jusqu'à ce qu'on lise soudain: « Bon d'accord / Je ne me suis pas cassé pour ce clip / mais j'ai une excuse / je me suis fait virer de ma maison de disques… ». Tourné en une heure[1], le clip rencontre le succès, passe en boucle à la télévision, et reçoit la Victoire de la musique de la meilleure vidéo.

En 2006, il écrit un album pour Louis Chedid (Le soldat rose), rencontré par l'intermédiaire de son éditrice[2]. Le succès de cette dernière collaboration est immense: l'album se vend à près de 550 000 exemplaires, reçoit la Victoire de la Musique du meilleur album de chansons, donne lieu à un spectacle au Grand Rex avec une palanquée d'artistes prestigieux, et le DVD issu du spectacle, vendu à plus de 100 000 exemplaires, est récompensé par une Victoire de la Musique du meilleur DVD en 2008. L'année suivante, l'adaptation sur scène attire plus de 300 000 spectateurs et est couronné par le Globe de Cristal de la meilleure comédie musicale 2009[3].

En 2010, il écrit et produit le disque d'Alain Chamfort consacré à la vie d'Yves Saint Laurent (Une vie Saint-Laurent), couronné quelques mois après sa sortie par un Disque d'or. Le spectacle est présenté au Théâtre du Châtelet à Paris, puis aux Francofolies de La Rochelle l'été suivant.

En 2013 sort le Soldat Rose 2, suite du Soldat rose de 2007, composé cette fois par Francis Cabrel. L'album est récompensé par un Disque de platine en février 2014, lors d'un concert exceptionnel organisé au Trianon, à Paris.

En 2017, Alain Souchon, Pierre Souchon et Ours composent le dernier volet de la trilogie du Soldat Rose: Le Soldat Rose à la fabrique de jouets. Le spectacle est représenté le 22 Novembre à L'Olympia avec Alain Souchon, Edouard Baer, Sandrine Kiberlain, Jean-Louis Aubert, Renan Luce, Olivia Ruiz, Calogero, Hugh Coltman, Gaëtan Roussel et Stéfi Celma.

Ses collaborations ponctuelles sont nombreuses: Sylvie Vartan, Diam's, Mickey 3D, David Hallyday, Laura Smet, Pierre Souchon, Dani, Stacey Kent, Jenifer, Bertrand Soulier, Clotilde Courau, Gaëtan Roussel, Johnny Hallyday, Patricia Kaas, etc.

En Octobre 2018, Pierre-Dominique est récompensé par le Grand Prix De La Chanson Française 2018 de la Sacem, catégorie créateur.

Le 26 Mars 2019, l'Union Nationale des Auteurs Compositeurs (UNAC) décerne le grand prix de la chanson de l'année à Tout est pop, extrait de l'album d'Alain Chamfort.

Textes et chansonsModifier

BibliographieModifier

  • Inventions complètement inventées, illustré par Laure Solus-Babinet (éditions Gautier-Languerau)
  • Le soldat rose, illustré par Cyril Houplain (Hachette).
  • Le soldat rose 2, illustré par Sandrine Deniaud (Albin Michel).
  • Le Soldat Rose à la fabrique de jouets, illustré par Robin Feix (BMG)
  • Super Héros Super Pas Au Point, illustré par Walter Glassof (Actes Sud)

Notes et référencesModifier

  1. « Pierre-Dominique Burgaud. Du clip à la chanson », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 16 avril 2017)
  2. « Le fabuleux destin d'un jouet de grand magasin », Sud Ouest,‎ , p. 24
  3. Pierre-Dominique Burgaud, dans l’ombre du « Soldat rose », La Croix

Liens externesModifier