Pierre-Antoine Bellangé

maître ébéniste et menuisier en sièges français

Pierre-Antoine Bellangé (1758-1827) est un ébéniste français, fournisseur officiel du Premier Empire puis de la Restauration. Il est le doyen d'une famille d'ébéniste actif dans les cours françaises de l'Empire jusqu'à la Monarchie de Juillet.

Pierre-Antoine Bellangé
Image dans Infobox.
Pierre-Antoine Bellangé, Fauteuil de représentation (1804-Tuileries)
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Élève
Louis-Alexandre Bellangé (son fils et successeur)
Mouvement

BiographieModifier

Pierre-Antoine Bellangé est reçu maître menuisier en 1788 et s'installe dans un atelier situé rue Neuve Saint-Denis, à proximité de la Porte Saint-Denis à Paris. Il commence par fournir l'entourage du pouvoir, tel que la maison du maréchal Berthier, prince de Neufchâtel, pour l’ameublement de son hôtel particulier de la rue Neuve-des-Capucines, à Paris. Il est chargé ensuite de fournir en meubles certaines résidences secondaires de l'Empereur : château de Laeken, château de Saint-Cloud, château de Meudon et château de Compiègne. En 1811, une commande spécifique lui est passée pour le salon d'apparat du roi de Rome au palais des Tuileries[2].

Sous la Restauration, on lui accorde le titre de fournisseur breveté dès 1817 ce qui lui vaut plusieurs commandes royales telles que les sièges du grand salon de la duchesse de Berry toujours au palais des Tuileries. Sa réputation devient internationale et en 1817, il reçoit la commande par le président américain James Monroe des sièges du salon principal de la Maison-Blanche[2].

En 1820, il s'associe avec son fils Louis-Alexandre (1796-1861) et cède sa place en 1825 avant de décéder deux ans plus tard. Son frère Louis-François (1759-1827) et son neveu Alexandre (1799-1863) sont aussi des ébénistes réputés de la première moitié du XIXe siècle[2].

Meubles conservés dans des collections publiquesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Sylvain Cordier, La famille Bellangé, ébénistes à Paris de la Révolution au Second Empire, Thèse de doctorat de l'Université Paris IV, (présentation en ligne)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Relevé généalogique sur Geneanet
  2. a b et c Présentation en ligne de la thèse de S. Cordier
  3. Bellangé chairs and sofa sur le site Whitehousemuseum.org
  4. Banquette de la galerie de bal sur le site du château de Compiègne
  5. « Le Mobilier du château de Chantilly », sur Site officiel du château de Chantilly (consulté le )
  6. Dépliant historique du Palais