Phosphure d'aluminium

composé chimique

Phosphure d'aluminium
Image illustrative de l’article Phosphure d'aluminium
__ Al     __ P
Identification
Nom UICPA Phosphure d'aluminium
No CAS 20859-73-8
No ECHA 100.040.065
No CE 244-088-0
Apparence cristaux cubiques
jaunes ou noirs
Propriétés chimiques
Formule AlP  [Isomères]
Masse molaire[1] 57,955 301 ± 3,0E−6 g/mol
Al 46,56 %, P 53,44 %,
Propriétés physiques
fusion 2 550 °C
Solubilité dans l'eau : réaction[2]
Masse volumique 2,9 g·cm-3[2]
Propriétés électroniques
Mobilité électronique 80 cm².V-1.s1
Intervalle de bande 2,45 eV
Précautions
SGH[5]
SGH02 : InflammableSGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H260, H300, H400, EUH029 et EUH032
SIMDUT[6]
B6 : Matière réactive inflammableD1A : Matière très toxique ayant des effets immédiats graves
B6, D1A,
NFPA 704
Transport
   1397   
[4]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le phosphure d'aluminium est un sel de phosphore (anion) et d'aluminium (cation), à l'aspect de poudre blanche, il est hydrolysant (il réagit avec l'eau), c'est pourquoi il doit être maintenu au sec, car mélangé à l'eau ou à un acide, il subit une hydrolyse et donne un hydroxyde et de la phosphine PH3, un gaz très dangereux : toxique et inflammable.

Il peut être utilisé comme rodenticide comme le phosphure de zinc ou le phosphure de calcium.

PropriétésModifier

Les cristaux de phosphure d'aluminium vont du gris foncé au jaune foncé, et possèdent une structure en système réticulaire cubique[7]. Ils sont stables thermodynamiquement jusqu'à 1000 °C[8],[9].

Le phosphure d'aluminium réagit avec l'eau ou certains acides pour produire de la phosphine.

ToxicitéModifier

Extrêmement toxique, le phosphure d'aluminium a souvent été utilisé pour des suicides[10]. Sa fumigation a couramment provoqué des morts non intentionnelles, comme en Arabie Saoudite[11], aux États-Unis[12] ou en France[13]. Le phosphure d’aluminium a été cité comme source probable d’intoxication mortelle de plusieurs touristes en Thaïlande dans le documentaire canadien Morts mystérieuses en Thailande de Radio Canada[14].

RéférencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b PHOSPHURE D'ALUMINIUM, Fiches internationales de sécurité chimique
  3. « phosphure d'aluminium », sur ESIS, consulté le 11 février 2009
  4. Entrée du numéro CAS « 20859-73-8 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 28 novembre 2008 (JavaScript nécessaire)
  5. Numéro index 015-004-00-8 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. « Phosphure d'aluminium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 23 avril 2009
  7. (en) Bart J. Van Zeghbroeck, « Bravais Lattices; Zincblende Lattice », University of Colorado,
  8. (en) W. E. White, A. H. Bushey, H. F. Holtzclaw et F. W. Hengeveld, « Aluminum Phosphide », Inorganic Syntheses, Bailar, J. C., vol. 4,‎ , p. 23–25 (ISBN 9780470132357, DOI 10.1002/9780470132357.ch7)
  9. (en) W. E. White et A. H. Bushey, « Aluminum Phosphide – Preparation and Composition », Journal of the American Chemical Society, vol. 66, no 10,‎ , p. 1666 (DOI 10.1021/ja01238a018)
  10. (en) « Millionaire's death sparks poison scare », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (en) « Fumes kill two Danes in Jeddah », BBC News,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  12. (en) « Family loses 2nd child in suspected pesticide poisoning », KSL-TV,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  13. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/brest-gravement-intoxiques-leur-cargo-raticide-trois-marins-russes-evacues-cavale-blanche-1787431.html
  14. « Morts mystérieuses en Thaïlande », sur curio.ca (consulté le )