Philippe de Nanteuil

chevalier combattant, un banquier, icône historique des valeurs des premiers chevaliers européens

Philippe de Nanteuil
Autres titres Seigneurie de Nanteuil, Pomponne, Crépy-en-Valois, Donjon Guénegaud, Alègre, Landivisiau, Ponts Chartrains et Lévignen
Conflits Septième croisade
Biographie
Dynastie Nanteuil
Décès
Père Philippe I de Nanteuil
Conjoint Isabeau de Nesle

Philippe de Nanteuil, surnommé Le Jeune, était un chevalier et un poète trouvère[1] et croisé[2].

Il a hérité de son père Philippe I de Nanteuil (1155-1227) la seigneurie de Nanteuil, de Pomponne et d'autres seigneuries en France.

Philippe de Nanteuil était aussi seigneur de Crépy-en-Valois, le Donjon Guénégaud, Alègre, Landivisiau, Ponts Chartrains et Lévignen. Il était le fondateur du marché du vendredi à Nanteuil en 1230.

Son frère était Renaud de Nanteuil (? - ), évêque de Beauvais.

Philippe de Nanteuil était un ami proche du roi Thibaut Ier de Navarre, ou Thibaut IV, comte de Champagne et a écrit pour lui plusieurs poèmes[3].

CroisadeModifier

En 1239 le roi Thibaut Ier de Navarre a conduit la croisade en Terre sainte avec Philippe de Nanteuil. Après la défaite décisive dans la bataille de Gaza[note 1] le , Philippe de Nanteuil a été emprisonné[4], et est devenu un esclave du sultan d'Égypte Al-Adil II Sayf ad-Din. Pendant son emprisonnement au Caire il a écrit un certain nombre de chansons louant son bien-aimé pays natal, la France, pays des idéaux de la chevalerie, et aussi la bataille de Gaza (En chantant veil mon duel faire)[2],[5].

Femme et ses enfantsModifier

Philippe de Nanteuil a été marié en 1235 avec Isabeau (Elizabeth) de Nesle, fille de Jean II de Nesle et Marie de Chimay. Ils ont eu :

  • Thibaud de Nanteuil ou Thibaud de Nesle (de Beauvais), également connu sous le nom de Thibaud de Beauvais (*1283, †, 1300), seigneur de Nanteuil-le-Haudouin et évêque de Beauvais[6]
  • Alix (Adeline, Adelaide) de Nanteuil (†1303), Dame de Nanteuil, de Pomponne et de Lévignen; mariée à Pierre II de Châtillon sur Marne (+1284), le Seigneur de Pacy-en-Valois, sortie de seigneurs Château-Porcean


BibliographieModifier

  • Karl Bartsch et Adolf Horning, La Langue et la littérature françaises depuis le IXe siècle jusqu'au XIVe, Paris, Maisonneuve et Leclerc, , p. 385.
  • Christopher Marshall, Warfare in the Latin East - 1192-1291, Cambridge (New York), Cambridge University Press, 1996 [1992] (ISBN 9780521394284, lire en ligne).
  • Joinville, II, §7, Ethel Wedgwood, 1906
  • Charles Brucker, Sage et sagesse au Moyen Âge, XIIe et XIIIe siècles, Genf, 1987
  • Louis Hardouin Prosper Tarbé, Les chansonniers de Champagne aux XIIe et XIIIe siècles, Reims, P. Regnier, (lire en ligne), p. 60.
  • Jean Richard, Histoire des Croisades, Paris, Fayard, (ISBN 9782213597874, lire en ligne)
  • Charles Marie Joseph Bédier, Les Chansons de Croisade, Paris, Librairie Ancienne, (lire en ligne), p. 222-223

Notes et référencesModifier

Notes
Références
  1. Tarbé 1850, p. 60.
  2. a et b Marshall 1996, p. 60.
  3. Bédier 1909, p. 221.
  4. J. Richard 1996.
  5. Bédier 1909, p. 222-223.
  6. Charles Delettre, Histoire du diocèse de Beauvais, depuis son établissement, vol. 2 (lire en ligne), p. 351.

Liens externesModifier