Ouvrir le menu principal
Philippe Wolff
Biographie
Naissance
à Montmorency
Décès (à 88 ans)
à AndorreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Drapeau : France Français
Thématique
Titres Professeur des universités
Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Profession HistorienVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux
  • Thèse de doctorat, Commerce et marchands de Toulouse, v. 1350-v. 1450 (1952)
Approche Histoire médiévale (histoire urbaine)
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur‎ (d) et officier des Palmes académiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie des inscriptions et belles-lettres, Section historico-archéologique de l'Institut d'études catalanes (d) (depuis le ) et Medieval Academy of America (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Wolff, né le à Montmorency et mort le en Andorre, est un médiéviste français.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière universitaireModifier

Agrégé d'histoire (1936), puis docteur d'État (1952), Philippe Wolff fut le titulaire de la chaire d'histoire médiévale et de la France méridionale de l'université de Toulouse à partir de 1953.

Il a été élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1973.

Apport à l'histoire médiévale en FranceModifier

Il fut un pionnier de l'histoire urbaine médiévale, notamment grâce à sa thèse, soutenue en 1952 et publiée deux ans plus tard, Commerce et marchands de Toulouse, v. 1350-v. 1450. À la fin des années 1950, cet historien a été l'un des initiateurs du renouveau des études régionales, par sa monographie sur Toulouse, premier livre d'une longue série publiée par les éditions Privat jusqu'au début des années 1980.

OuvragesModifier

  • Collaboration à une série de manuels d'histoire pour l'enseignement du second degré (sous la direction de Jérôme Carcopino, puis avec Charles Morazé) : Cours d'histoire pour l'enseignement secondaire, Paris, Armand Colin, 1942-1950.
  • Commerce et marchands de Toulouse, v.1350-v.1450, Paris, Plon, 1954 (thèse principale).
  • Les estimes toulousaines des XIVe et XVe siècles, Paris, Association Marc Bloch, 1954 (thèse secondaire).
  • Histoire de Toulouse, Toulouse, Privat, 1958, rééd., 1986.
  • Voix et images de Toulouse (en collaboration avec Jean Dieuzaide), Toulouse, Privat, 1962.
  • Les cartulaires des Templiers de Douzens (édition, en collaboration avec Pierre Gérard et Élisabeth Magnou), Paris, Bibliothèque nationale, 1965.
  • Histoire du Languedoc (direction), Toulouse, Privat, 1967.
  • Bibliographie d'histoire des villes de France (en collaboration avec P. Dollinger et S. Guenée), Paris, Klincksieck, 1967.
  • The awakening of Europe, IXTh-XIIth centuries (1968) ; publié en français sous le titre: L'éveil intellectuel de l'Europe, tome 1 de l'Histoire de la pensée européenne, Paris, Le Seuil, 1971.
  • Histoire du développement scientifique et culturel de l'Humanité. III, De 400 à 1300 après J.-C (en collaboration avec G. Wiet et V. Elisseeff), Paris, Laffont, 1969.
  • Documents de l'histoire du Languedoc (direction), Toulouse, Privat, 1969.
  • Ongles bleus, Jacques et Ciompi, les révolutions populaires en Europe aux XIVe et XVe siècles (en collaboration avec Michel Mollat du Jourdin), Paris, 1970.
  • Les origines linguistiques de l'Europe occidentale, Paris, Hachette, 1971.
  • Guide international d'histoire urbaine. I, Europe (direction), Paris, 1977.
  • Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, Privat, 1978.
  • Histoire du diocèse de Toulouse (direction), Toulouse, Privat, 1980.
  • Traduction de M. Lyons. Révolution et terreur à Toulouse, 1980. - 1983.
  • Le Languedoc et le Rouergue dans le Trésor des Chartes (en collaboration), 1983.
  • Histoire de Perpignan (direction), 1985.
  • Automne du Moyen Âge ou printemps des temps nouveaux ? L'économie européenne aux XIVe et XVe siècles, Paris, Aubier, 1986.
  • Histoire internationale du vouvoiement, 1993.

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier