Ouvrir le menu principal

Philippe Vigier (historien)

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vigier.
Philippe Vigier
Biographie
Naissance
à Paris
Décès
à Paris
Nationalité Français
Thématique
Profession Historien, professeur
Employeur Université de Paris X Nanterre
Travaux

Thèse de doctorat, La Seconde République dans la région alpine.

La Vie quotidienne en province et à Paris pendant les journées de 1848.
Intérêts La seconde République, la région alpine, et le monde rural.
Membre de la Revue historique, la Société d’histoire de la Révolution de 1848, le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche, l’Association française pour l’histoire de la justice

Philippe Vigier, né en 1924 à Paris et mort le à Paris[1], est un historien contemporanéiste français spécialiste de la Deuxième République[2].

Sommaire

BiographieModifier

Philippe Vigier devient agrégé d’histoire à seulement vingt-deux ans. Il porte un grand intérêt pour la région alpine et le monde rural, thèmes sur lesquelles il produira de nombreuses publications. Il devient Docteur ès lettres en 1959[1], en soutenant sa thèse portant sur La Seconde République dans la région alpine[3].

Suite à cela, il est d’abord nominé à l’université de Tours, puis d’Orléans pour enfin se fixer à Nanterre dont il deviendra le vice-président de 1971 à 1976, avec René Rémond. Il y fait cours aux étudiants de la première à la troisième année[4].

Il fut également secrétaire de la Revue historique, président de la Société d’histoire de la Révolution de 1848, et membre de la section permanente du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche[4].

Il s’intéressa aussi à l’histoire de la justice et fut membre dès sa création, en juillet 1987, de l’Association française pour l’histoire de la justice[4]

OuvragesModifier

  • La Seconde République dans la région alpine, Paris, Presses universitaires de France, 1963, 2 vol.
  • La Vie quotidienne en province et à Paris pendant les journées de 1848, Paris, Hachette, 1982, 443 p.
  • La Monarchie de Juillet, Paris, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 1976, 127 p.
  • La Seconde République, Paris, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 2001, 127 p.

RéférencesModifier

  1. a et b « Philippe Vigier (1924-1995) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 28 juin 2016)
  2. Jean-Luc Mayaud, « Philippe Vigier, 1848, les Français et la République, La vie quotidienne, Préface d'Alain Corbin, Paris, Hachette, 1998, 437 p. », Cahiers d'histoire,‎ (ISSN 0008-008X, lire en ligne)
  3. « Philippe Vigier - Babelio », sur Babelio (consulté le 28 juin 2016)
  4. a b et c Super User, « N°8 de la revue Histoire de la justice », sur www.afhj.fr (consulté le 28 juin 2016)

Liens externesModifier