Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schaaf.
Ne doit pas être confondu avec Philip Schaff.

Philippe Schaaf
Image illustrative de l’article Philippe Schaaf
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (51 ans)[1]
Lieu Strasbourg
Poste Arrière droit
Surnom(s) Phiphi, Chafoin[2]
Situation en club
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
 ?- 1989 Drapeau : France RC Strasbourg
1989-1992 Drapeau : France US Créteil
1992-01/1993 Drapeau : France Vénissieux handball
01-06/1993 Drapeau : France UMS Pontault-Combault
1993-1994 Drapeau : France Livry-Gargan handball
1994-1996 Drapeau : France US Ivry
1996-1999 Drapeau : Allemagne TV Niederwürzbach
08-12/1999 Drapeau : Allemagne TuS Schutterwald
12/1999-2003 Drapeau : Suisse TV Suhr
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1988–1996 Drapeau : France France 140 (?)[3]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Philippe Schaaf, né le à Strasbourg, est un ancien joueur français de handball évoluant au poste d'arrière droit. Il a été sélectionné à 140 reprises en équipe de France, étant notamment vice-champion du monde en 1993.

Sommaire

BiographieModifier

Philippe Schaaf a commencé sa carrière au RC Strasbourg[4], d'où il est originaire, et s'y fait remarquer puisqu'il connait sa première sélection en équipe de France en 1988. Ainsi, il rejoint l'US Créteil en 1989[4] alors que le club cristollien vient de réaliser le doublé championnat-Coupe de France et surtout a été le premier club français à atteindre une finale de coupe d'Europe lors de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1988-1989. Néanmoins, hormis une belle demi-finale en Coupe des clubs champions européens en 1990, l'US Créteil n'enrichit pas son palmarès et Schaaf prend alors la direction du Vénissieux handball en 1992. Hélas, la nouvelle place forte du handball français, qui a également réalisé le doublé coupe-championnat la saison précédente, doit faire face à de nombreux problèmes financiers et Schaaf est autorisé à quitter le club dès janvier 1993[5]. Il termine alors la saison en Nationale 1B au UMS Pontault-Combault HC[5]. Malgré tout, il est sélectionné en mars 1993 pour le Championnat du monde en Suède où il remporte la médaille d'argent. La saison suivante, il retrouve l'élite avec Livry-Gargan[6]. Puis, en 1994, il prend la direction de l'US Ivry[7] avec lequel il remporte la Coupe de France 1996.

Blessé, il ne peut participer au premier titre mondial remporté lors du championnat du monde 1995[2], son forfait permettant l'éclosion à son poste de Stéphane Stoecklin[8]. L'année 1995 restera une année difficile pour Schaaf avec « les Barjots » puisqu'en novembre, il est la cible de son coéquipier Eric Quintin à la mi-temps d'un match qualificatif face à la Belgique pour le championnat d'Europe 1996 : victime d'un coup de boule de l'ailier international, Schaaf se retrouve avec le nez fracturé [9].

L'été 1996 marque ensuite un grand tournant pour le handball en France[10] : l'OM Vitrolles a disparu, Schaaf et les français se sont plantés lors Jeux olympiques d'Atlanta avec une décevante 4e place et l'arrêt Bosman conjugué avec un championnat de France en déclin a conduit au départ de nombreux joueurs emblématiques vers l'étranger. Schaaf prend lui la direction de l'Allemagne et du TV Niederwürzbach[11], atteignant la finale de la Coupe d'Allemagne en 1998. Le club subissant des difficultés financières, il rejoint à l'été 1999 un autre club allemand, le TuS Schutterwald[12], puis en décembre le club suisse du TV Suhr avec lequel il devient champion de Suisse en 2000 avant d'y mettre fin à sa carrière en 2003.

PalmarèsModifier

En clubModifier

Équipe nationaleModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Fiche de Philippe Schaaf aux Jeux olympiques », sur Sports-reference.com (consulté le 13 février 2015)
  2. a et b « Philippe Schaaf a son destin en main », sur L'Humanité.fr, (consulté le 13 février 2015)
  3. « Liste des internationaux français jusqu'en 2002 » (consulté le 13 février 2015)
  4. a et b « Philippe Schaff, l'ancien handballeur international prêt à épauler le club local », sur La Voix du Nord.fr, (consulté le 13 février 2015)
  5. a et b « Schaaf et Houlet autorisés à quitter Vénissieux », sur L'Humanité.fr, (consulté le 13 février 2015)
  6. « L'album photo de la saison 1993-1994 du Livry-Gargan handball », sur Site officiel du club (consulté le 13 février 2015)
  7. Jean-Louis Le Touzet, « Le challenge Marrane s'offre un voyage en Bretagne », sur Libération.fr, (consulté le 13 février 2015)
  8. « Stéphane Stoecklin : «J'ai toujours voulu changer de vie» », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 13 février 2015)
  9. Jean-Louis Le Touzet, « Coup de boule et de blues - Eric Quintin a «pété les plombs». Gros malaise chez les Bleus », sur Libération.fr, (consulté le 13 février 2015)
  10. « Championnat de France 1996-1997 : le grand tournant », sur LeTélégramme.fr, (consulté le 13 février 2015)
  11. (de) « Effectif du TV Niederwürzbach pour la saison 1998-1999 », sur Archives du THW Kiel (consulté le 13 février 2015)
  12. (de) « Effectif du TuS Schutterwald pour la saison 1999-2000 », sur Archives du THW Kiel (consulté le 13 février 2015)

Liens externesModifier