Philippe Samyn

architecte et ingénieur belge

Philippe Samyn (né le à Gand) est un architecte et ingénieur[1] belge dont le style se caractérise par un usage important de structures en verre, en bois et en acier, souvent monumentales.

Bâtiment Europa (siège du conseil de l'Union européenne, Bruxelles)

BiographieModifier

Philippe Samyn commence ses études secondaires à Gand, sa ville natale, avant de s'installer à Bruxelles avec sa famille. Il s'intéresse dès le plus jeune âge à l'art, à l'architecture, aux sciences et aux technologies.

Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur civil des constructions de l'Université libre de Bruxelles (ULB) obtenu en 1971, d'un Master of Sciences in Civil Engineering du Massachusetts Institute of Technology[2] (MIT), en 1973, d'un diplôme d'urbanisme de l'ULB en 1973, d'un post-graduat en gestion de la Solvay Business School en 1985. En 1985, il est diplômé architecte au Jury d'État et devient docteur en sciences appliquées, Université de Liège en 1999[3].

Il commence son activité comme architecte et ingénieur conseil en 1972 et fonde Philippe Samyn and Partners en 1980. Il défend le concept d’« efficience » des matériaux, c’est-à-dire l’utilisation rationnelle de leurs propriétés. Sa démarche s’oppose donc à celles qui produisent des structures coûteuses, fragiles ou employant un excès de matière.[4] Ses recherches technologiques et structurelles en faveur d’une gestion durable de la matière sont ainsi récompensées en 2008 par un Global Award for Sustainable Architecture.[5]

Philippe Samyn and PartnersModifier

Philippe Samyn and Partners est une association d'architectes et ingénieurs fondée en 1980[6] et emploie environ 50 personnes. L'équipe réalise des projets intégrés, du paysage au mobilier, toutes techniques comprises. La société est établie dans le quartier du Prince d'Orange, au sud de Bruxelles.

PublicationsModifier

  • Étude de la morphologie des structures à l’aide des indicateurs de volume et de déplacement[7] ;
  • Étude comparée du volume et du déplacement de structures bidimensionnelles, sous charges verticales entre deux appuis vers un outil d'évaluation et de prédimensionnement des structures[8].

Titres et distinctionsModifier

Philippe Samyn est Commandeur de l'Ordre de Léopold[9], Grand officier de l'Ordre de la Couronne[10], et membre de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique[11]. Il est anobli avec concession de noblesse héréditaire et créé chevalier, à titre personnel, le 26 janvier 2014.[12]

Principaux projetsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pierre PUTTEMANS, Pierre SPEHL, “Philippe Samyn, architect and engineer : CONSTRUCTIONS”, Fonds Mercator, 2008, 480 p; (ISBN 978-90-6153-840-0); (GB).
  2. « Rencontre avec Philippe Samyn: «Il faut renouer avec l’art de construire» », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2018)
  3. « Profil de l'équipe », sur www.samynandpartners.com, (consulté le 15 mars 2018)
  4. (en) Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, Sustainable Design: Towards a New Ethic in Architecture and Town Planning, Allemagne, Birkhäuser, , 184 p. (ISBN 978-3-7643-9938-2, lire en ligne)
  5. « Global Award for Sustainable Architecture », sur citedelarchitecture.fr, (consulté le 8 juin 2020)
  6. « Samyn & Partners - Profil de l'équipe - Résumé », sur www.samynandpartners.com
  7. Philippe Samyn, Étude de la morphologie des structures à l’aide des indicateurs de volume et de déplacement, Académie royale de Belgique, Bruxelles, 2004, 482 p ; www.samynandpartners.com (pour e-book en ligne) (ISBN 2-8031-0201-3)
  8. Philippe Samyn, Étude comparée du volume et du déplacement de structures bidimensionnelles, sous charges verticales entre deux appuis vers un outil d'évaluation et de prédimensionnement des structures, Lièges, Tome I : Mémoire, 175 p. ; Tome II : Annexes, 184 p. ; Tome III : Figures, 197 p. (4 juillet 1999) ; Tome IV : Épilogue, 33 p. + 14 figures (1 décembre 1999). Thèse de doctorat en sciences appliquées, université de Liège.
  9. Belga, « Qui sont nos nouveaux nobles? », La Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2018)
  10. CH. C. ET BDO, « Qui sont nos nouveaux nobles? », La Dernière Heure,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2018)
  11. « Nomination par arrêté royal publié le 4 octobre 2005 », sur www.etaamb.be, (consulté le 15 mars 2018)
  12. État présent de la noblesse belge (2015), p. 216.
  13. « About », sur www.eriksalvesen.com (consulté le 28 janvier 2019)
  14. « Rénovation des logements sociaux rue L'Olivier », sur Beliris (consulté le 30 janvier 2019)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier