Ouvrir le menu principal

Philippe Lejeune (cavalier)

cavalier belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Lejeune.

Philippe Lejeune
Image illustrative de l’article Philippe Lejeune (cavalier)
Philippe Le Jeune sur Loro Piana Carlino en 2013.
Discipline Saut d'obstacles (CSO)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance (59 ans)
Lieu Uccle Drapeau de la Belgique
Taille 1,72 m[1]
Poids 76 kg
Monture
Vigo d’Arsouilles, Once de Kreisker, Ballerina DC, Carlino G
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat du Monde 2010 (individuel) 2010 (équipe) 2002 (équipe)
Championnat de Belgique 2008
1983
2012

Philippe Lejeune, né à Uccle le 15 juin 1960, est un cavalier de saut d'obstacles belge.

En 2010, lors des Jeux équestres mondiaux à Lexington, il est sacré Champion du monde. Il occupe la 95e place de la FEI Longines Ranking List[2] en novembre 2013.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Philippe Lejeune est né le 15 juin 1960 à Uccle, en Belgique.

Son père lui transmet sa passion des animaux et Philippe commence à monter à poney à 7 ans. À 12 ans, il reçoit son premier cheval et commence les compétitions de saut d'obstacles[3]. Il se classe 4e lors de son premier concours national en 110 cm. Trois ans plus tard, il obtient la 10e place de la "Finale de la Botte d'Or" lors du Jumping de Bruxelles avec Gentleman Jim et il décide alors de devenir cavalier professionnel. En stage chez le cavalier belge Eric Wauters, il participe à plusieurs concours internationaux juniors, dont les Championnats d'Europe, la Finale de la Botte d'Or ...

À 18 ans, il change d'écuries et monte les jeunes chevaux de l'éleveur Maurice Olivier pendant cinq ans. Il remporte le Championnat des 6 ans dès la première année de leur partenariat.

1982 - 1992 : Ascension au plus haut niveauModifier

En 1982, Philippe participe à sa première Coupe des nations à Rome avec Starlight, une prometteuse jument de 8 ans. L'année suivante, l'arrivée de Mister Mundy dans ses écuries lui permet de commencer sa carrière en haut niveau. Ensemble ils remportent le Jumping de Bruxelles, le CSIO de Belgique à Chaudfontaine, et ils signent un triple sans-faute dans la Coupe des nations de Rotterdam. Le jeune cavalier de 23 ans se fait remarquer par Nelson Pessoa qui lui demande de travailler pour lui. Avec Faon Rouge, un cheval du champion brésilien, il remporte le Championnat de Belgique en 1983. Il part ensuite en Suisse pendant 3 ans pour monter les chevaux de Monsieur Robbiani. Avec sa jument Nistria il participe aux Championnats d'Europe de St-Gall en 1987, et remporte son premier Grand Prix Coupe du monde devant son public à Anvers. En revenant de Suisse, il travaille un an chez François Mathy à Aywaille.

1992 - 2010 : Voyages en EuropeModifier

En 1992, Philippe s'installe dans ses écuries à Baudour et embauche Patrick Mc Entee comme cavalier. En trois ans, il remporte les Masters de Stuttgart, Malines et Zurich et le Grand Prix Coupe du monde de Genève avec Shogun. Il participe également aux Championnats du monde de la Haye. En 1996, il repart en Suisse pendant trois ans et fait principalement des concours nationaux. Il revient en Belgique avec 6 chevaux et loue des écuries à Bornival puis à Loupoigne. En 2000, il décide d'acheter une propriété à Lennik pour y installer ses propres écuries[4]. Les victoires se multiplient avec Maike, une jument KWPN puis avec Nabab de Rêve, un étalon BWP par Quidam de Revel. Son important piquet de chevaux lui permet de briller pendant plusieurs années lors des plus grands concours internationaux.

2010 - 2012 : Titre de Champion du Monde et Jeux olympiquesModifier

En 2010, il participe aux Jeux équestres mondiaux de Lexington avec Vigo d'Arsouilles, un étalon BWP qu'il monte depuis 2007. L'équipe belge remporte la médaille de bronze et Philippe se qualifie pour la Finale Tournante à quatre. En effectuant 4 parcours sans-faute avec Vigo, HH Rebozo, Seldani di Campalto et Hickstead, il est sacré Champion du Monde[5]. Ce titre lui permet de recevoir le Trophée national du Mérite sportif en 2010 et d'être honoré du titre de Commandeur de l'Ordre de Léopold par le roi belge Albert II en juillet 2012[6],[7]. Grâce à sa régularité, il est sélectionné pour les Jeux olympiques de Londres, qui marquent la dernière compétition de Vigo d'Arsouilles avant sa retraite. Malheureusement, l'équipe belge termine 13e et une blessure au pied du cheval a empêché le couple de continuer le Championnat en individuel[8].

Palmarès mondialModifier

Ses principaux résultats en compétitions[9] :

RéférencesModifier

  1. Fiche de Philippe Lejeune sur le site des JO de Londres
  2. Longines Ranking no 154 (octobre 2013)
  3. Fiche de Philippe Lejeune sur le site de la FEI
  4. Biographie de Philippe Lejeune sur son site officiel
  5. « JEM : Philippe Lejeune, champion du monde ! », Cavadeos, 10 octobre 2010
  6. « Qui sont nos nouveaux nobles ? », lalibre.be, 15 juillet 2012
  7. « Philippe Lejeune honoré », Grand Prix Magazine, 19 juillet 2012
  8. « Salut Vigo ! », Grand Prix Magazine, 5 août 2012
  9. Palmarès de Philippe Lejeune sur son site officiel

Liens externesModifier