Ouvrir le menu principal

Philippe Janvier (paléontologue)

paléontologue français

Philippe Janvier, né à Chinon (France) le 12 octobre 1948 est paléontologue et spécialiste des premiers vertébrés, soit des poissons qui vivaient au Paléozoïque, il y a environ 535 à 360 millions d’années. C'est un partisan du cladisme[1].

Sommaire

BiographieModifier

Après des études universitaires à Tours, Poitiers et Paris, (doctorat 1973, puis doctorat d’état 1980) [2], il a été recruté (1972-1974) comme chercheur au Musée Suédois d’Histoire Naturelle à Stockholm (Naturhistoriska Riksmuséet) sous la direction de Erik Jarvik et Tor Ørvig, travaillant avec notamment avec Erik Stensiö sur l’anatomie des vertébrés sans mâchoires, puis il a intégré le CNRS en 1975 pour travailler au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris, où il a effectué tout le reste de sa carrière. Il est membre de l’Académie des Sciences (sections Biologie Intégrative et Sciences de l’Univers) depuis 2014[3].

Travaux scientifiques[4],[5]Modifier

La principale thématique de recherche de Philippe Janvier est l’évolution des premiers vertébrés et la transition évolutive entre les vertébrés sans mâchoires et les premiers vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes. Il a élucidé les étapes de la mise en place progressive du plan d’organisation de ces derniers (origine des mâchoires, du squelette ossifié, des nageoires paires) en utilisant la méthode d'analyse des caractères morphologiques de la systématique phylogénétique de Willi Hennig (analyse "cladistique")[6] [7],[8]. A la recherche des poissons fossiles les plus anciens, il a exploré les terrains d’âge paléozoïque de nombreuses régions : Spitzberg , Turquie, Iran, Thaïlande, Viêt Nam, Colombie, et notamment en Bolivie où il a contribué avec son étudiant Pierre-Yves Gagnier à la découverte de l’un du plus anciens vertébrés possédant un squelette dermique complet, Sacabambaspis[8], mais aussi de Pucapampella, l’un des plus anciens chondrichthyens (groupe incluant les requins et chimères)[9]. Ceci l’a conduit à aborder la question de la phylogénie de l’ensemble des gnathostomes, notamment l’enracinement des chondrichthyens au sein des acanthodiens du Paléozoïque inférieur, qu’il a démontré avec John Maisey et Alan Pradel[10]. Philippe Janvier s’intéresse également aux rares cas de conservation exceptionnelle de tissus mous minéralisés sous l’action de voiles bactériens dans les vertébrés fossiles[11],[12],[13], comme chez les vertébrés du Cambrien de Chine(8). Avec son collègue Alan Pradel, il a ainsi mis en évidence le premier cas de conservation exceptionnelle du cerveau chez un chondrichthyen de 300 millions d’années[14].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Cédric Grimoult, Histoire de l'évolutionnisme contemporain en France, 1945-1995, Genève, Librairie Droz, coll. « Travaux de sciences sociales » (no 186), , 616 p. (ISBN 2-600-00406-8, ISSN 1424-6201, présentation en ligne), p. 318.
  2. Janvier, P., « Les Céphalaspides du Spitsberg », Cah. Paléont., éd. CNRS, Paris,‎
  3. « Philippe Janvier », sur academie-sciences.fr, (consulté le 15 février 2018).
  4. « Publications »
  5. « Publications »
  6. P. Janvier, Cladistics: Theory, purpose, and evolutionary implications. In: Evolutionary Theory: Paths into the Future, London, New York, J.W. Pollard (ed.), John Wiley & Sons, , p. 39-75
  7. P. Janvier, Early Vertebrates, Oxford University Press, , 408 p.
  8. a et b Pradel, A., Sansom, I. J., Gagnier, P.-Y., Cespedes, R. & Janvier, P., « The tail of the Ordovician fish Sacabambaspis », Biology Letters,‎ (DOI doi : 10.1098/rsbl.2006.0557)
  9. Maisey, J. G., Janvier, P., Pradel, A., Denton, J. S.S., Bronson, A., Miller, R.& Burrow, C. J., Doliodus and pucapampellids. Contrasting perspectives on stem chondrichthyan morphology. In Evolution and Development of Fishes., Cambridge, Z. Johanson, C. Underwood & M. Richter (Eds), Cambridge University Press,, , p. 87-109
  10. Maisey, J. G., Miller, R., Pradel, A., Denton, J. S. S., Bronson, A. & Janvier, P., « Pectoral morphology in Doliodus bridges the ‘acanthodian’-euchondrichthyan divide », American Museum Novitates,‎ (2017), 3875, p. 1-15
  11. Janvier, P. & Arsenault, M., « The anatomy of Euphanerops longaevus Woodward, 1900, an anaspid-like jawless vertebrate from the Upper Devonian of Miguasha, Quebec, Canada », Geodiversitas,‎ (2007), 29(1), p. 143-216
  12. Shu, D. G., Conway Morris, S., Han, J., Zhang, Z. F., Yasui, K., Janvier, P., Chen, L., Zhang, X.-L., Liu, J. N., Li,Y., Liu, H. K., « Head and backbone of the early Cambrian vertebrate Haikouichthys », Nature,‎ (2003), 421, p. 526 – 529
  13. Janvier P., « Facts and fancies about early fossil chordates and vertebrates », Nature,‎ (2015), 520, p. 483-489
  14. Pradel, A., Langer, M., Maisey, J. G., Geffard-Kuriyama, D., Cloetens, P., Janvier, P. & Tafforeau, P., « Skull and brain of a 300 million-year-old chimaeroid fish revealed by synchrotron holotomography », PNAS,‎ (2009), 106(13), p. 5324-5228

Liens externesModifier