Philippe Chéry

peintre français

Philippe Chéry, né à Paris le , et mort le , est un peintre et illustrateur néo-classique, un critique d'art et un militant révolutionnaire français.

Philippe Chéry
Chery Mort Alcibiade.jpeg
La Mort d'Alcibiade (Salon de 1791),
musée des beaux-arts de La Rochelle.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail

BiographieModifier

Élève de Joseph-Marie Vien et Jacques-Louis David, Philippe Chéry s'implique dans la Révolution française : il est blessé durant la prise de la Bastille. En 1791, il peint La Mort d'Alcibiade remarqué au Salon de cette année[1].

Durant la Révolution, tout comme David, il s'implique dans la politique. Il est membre du Comité de surveillance révolutionnaire du département de Paris, et du Comité de salut public en [2], chargé du contrôle des subsistances et des perquisitions rattaché à la police révolutionnaire[3]. Impliqué dans l'affaire Chaudot, du nom d'un notaire accusé d'intelligence avec l'Angleterre, il démissionna du comité le 8 germinal an II (), et fut accusé pour une affaire d'abus d'autorité[2]. Il fut sous le Directoire agent municipal et maire de Charonne[4]. Peu après le 18 brumaire, il quitte la France et y revient en 1802.

Après la Restauration, il enseigne le dessin et exécute quelques portraits de ses contemporains, il est actif jusqu'en 1835 où son nom est répertorié dans le livret du Salon.

Philippe Chéry a peint de nombreux sujets religieux dont un David et Saül (musée de Soissons), dessiné de nombreuses illustrations pour les tragédies de Racine, et peint un Portrait de femme en grand chapeau sur fond de parc (vers 1792, Dijon, musée Magnin). Sa Vierge à l'enfant avec Saint-Jean Baptiste, dite Vierge au linge, dessinée d'après Raphaël, a été gravée par François Robert Ingouf (Musée des beaux-arts d'Orléans)

Notes et référencesModifier

  1. Champarnaud 1994, p. 516.
  2. a et b Soboul et Monnier 1985, p. 144.
  3. Champarnaud 1994, p. 517.
  4. Champarnaud 1994, p. 521.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Albert Soboul et Raymonde Monnier, Répertoire du personnel sectionnaire parisien en l'an II, vol. 35, Publications de la Sorbonne, (ISBN 2859440771, ISSN 0768-1631), « Comité révolutionnaire - Chéry (Philippe) », p. 144
  • François Champarnaud, « Philippe Chéry, premier illustrateur de Sade », Dix-huitième Siècle, no 26,‎ , p. 511-522 (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2017)

Liens externesModifier