Ouvrir le menu principal
Philippe Breton
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Breton en 2009.
Naissance (68 ans)
Béthune
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation
Docteur en psychologie et Docteur d'Etat en sciences de la communication
Distinctions
Prix de philosophie morale et politique de l'Académie des sciences morales et politiques[réf. souhaitée].

Philippe Breton, né le [1], est professeur émérite des universités à l'université de Strasbourg.

Sommaire

Éléments biographiquesModifier

Né en 1951, il est, dans les années 1990, chargé de recherche au CNRS (Laboratoire Cultures et sociétés en Europe, UMR 7043 du CNRS à Strasbourg) et enseignant à l’Université de Paris Sorbonne I. Il enseigne aussi à Strasbourg l'histoire et la sociologie des techniques de communication et de traitement de l'information. Il obtient le Prix du jury 1988 décerné par l'AFIN (Association française des informaticiens) pour un de ses premiers ouvrages, consacré à l'histoire de l'informatique[2],[3]. Il devient ensuite professeur des Universités au Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej), rattaché à l’Université de Strasbourg, et directeur éditorial d'un média en ligne, l'Observatoire de la vie politique en Alsace[4]. Il s'est intéressé notamment à la communication et l'argumentation politique, puis à l'anthropologie de la violence et des crimes de masse. Il est, depuis 2017, administrateur national de la Croix-Rouge française.

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Breton, Philippe (1951-....) », sur BnF Catalogue général (consulté le 30 septembre 2016).
  2. « Une histoire de l'informatique. Philippe Breton. À propos de l'auteur »
  3. « La communication : l'utopie de cette fin de siècle »
  4. Audrey Minart, « Philippe Breton »
  5. Alice Krieg, « Lire. L'explosion de la communication à l'aube du XXIe siècle - Philippe Breton et Serge Proulx, La Découverte », Sciences humaines, vol. 3, no 136,‎ , p. 49-49 (lire en ligne)
  6. Jacques Mousseau, « Le retour d'un refoulé. Philippe Breton. L'argumentation dans la communication », Communication et langages, no 110,‎ , p. 123 (lire en ligne)
  7. Pierre Drouin, « Les nouveaux sophistes », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Noël Bouttier, « Les refusants. Philippe Breton, La Découverte », Sciences Humaines, no 110,‎ (lire en ligne)
  9. « Le silence et la parole contre les excès de la communication », Hypothèses,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2017).


Liens externesModifier