Philippe Boënnec

personnalité politique française

Philippe Boënnec
Illustration.
Fonctions
Député français

(4 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 17 juin 2007
Circonscription 9e de la Loire-Atlantique
Législature XIIIe (Cinquième République)
Groupe politique UMP
Prédécesseur Pierre Heriaud
Successeur Monique Rabin
Maire de Pornic

(21 ans, 2 mois et 12 jours)
Prédécesseur Gilbert Pollono
Successeur Jean-Michel Brard
Conseiller général de la Loire-Atlantique

(9 ans, 3 mois et 9 jours)
Circonscription Canton de Pornic
Prédécesseur Michel Guisseau
Successeur Patrick Girard
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Nantes (Loire-Atlantique)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique RPR
UMP
Profession Médecin

Philippe Boënnec, né le à Nantes (Loire-Atlantique), est un médecin et homme politique français. Il est membre de l'UMP, dont il a été secrétaire national chargé de la pêche, de la mer et du littoral.

Biographie modifier

Obtenant son doctorat à la faculté de médecine de Nantes, Philippe Boënnec exerce la médecine.

Premier adjoint au maire de Pornic à partir de 1983, il devient premier édile le , succédant à Gilbert Pollono, démissionnaire pour raison de santé[1]. Il devient président du conseil de surveillance de l'hôpital intercommunal du pays de Retz[2] et de la FHF Pays de la Loire[3].

Il est élu pour la première fois à l'Assemblée Nationale le dans la 9e circonscription de la Loire-Atlantique, où il succède à Pierre Heriaud (député sortant) en obtenant 53 % des voix face à Monique Rabin (PS). Son suppléant est Stéphan Beauge. Il fait partie du groupe UMP. Il est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire et membre titulaire de la commission chargée de l'application de l'article 26 de la Constitution.

À la suite de son élection comme député, il a dû choisir entre ses mandats de conseiller municipal d'une ville de plus de 3 500 habitants et de conseiller général en raison de la loi sur le cumul des mandats. Philippe Boënnec a donc démissionné du conseil général de la Loire-Atlantique.

Député sortant lors des élections législatives du , pendant lesquelles il a fait appel au soutien du Front national et assimilé le mariage homosexuel à « une société décadente »[4],[5],[6],[7], Philippe Boënnec est battu dans la 9e circonscription de la Loire-Atlantique, où lui succède Monique Rabin (PS) qui obtient 53,26 % des voix au deuxième tour.

Il ne se représente pas lors des élections municipales de 2014 et abandonne alors ses derniers mandats électifs.

Anciens mandats modifier

Distinctions modifier

Notes et références modifier

Liens externes modifier