Philipp Köhler

personnalité politique allemande

Philipp Koehler (né le à Langsdorf et mort le à Langsdorf) est agriculteur, maire et député du Reichstag.

Philipp Köhler
Fonctions
Député du Reichstag
Bourgmestre
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Langsdorf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
Langsdorf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Partis politiques
Parti allemand de la réforme (en)
Hessischer Bauernbund (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Philipp Köhler est le fils du fermier Johann Henrich Köhler XI[1] (1833-1896) et son épouse Katharina née Hofmann (1838-1918). Köhler étudie à l'école primaire de Langsdorf de 1865 à 1871, à une école privée à Hungen en 1872 et au lycée de Darmstadt de 1872 à 1874. Après cela, il est agriculteur à Langsdorf et Bettenhausen. En 1882, il sert dans le 116e régiment d'infanterie (de) à Giessen. En 1884, Philipp Köhler, qui est de confession protestante, épouse Dorothea, née Bommersheim (1863-1936). Entre 1897 et 1906, il est maire, chef du tribunal local et greffier de Langsdorf. Il est également membre de la seconde chambre de Hesse à partir de 1890 pour la circonscription Haute-Hesse 2 / Butzbach et en 1893 pour la circonscription électorale Haute-Hesse 4 / Hungen-Lich. En 1899 et 1905, il est élu à l'unanimité. Il appartient au syndicat des agriculteurs de Hesse. Depuis décembre 1905, il est deuxième président de la seconde chambre des États du Grand-Duché de Hesse jusqu'à son départ en 1911. En outre, il est l'initiateur et membre du conseil d'administration de la Chambre d'agriculture grand-ducale de Hesse et membre du comité de l'association agricole de la province de Haute-Hesse. Il est le fondateur de nombreuses associations publiques, coopératives, etc. Sous Otto Böckel (de), il est co-fondateur de l'Association des agriculteurs d'Allemagne centrale en 1890, et depuis 1894 président de cette association, qui en 1904 devient membre de la Fédération des agriculteurs.

De 1893 à 1903, il est député du Reichstag pour la 1re circonscription du Grand-duché de Hesse (Giessen, Grünberg (de), Nidda (de)) avec le Parti allemand de la réforme (de). De 1907 à 1912, Köhler représente à nouveau la circonscription au Reichstag, où il rejoint la faction du Parti social allemand[2]. Le 1er juillet 1896, son mandat au Reichstag est déclaré expiré parce qu'il est affecté à un bureau de poste. Au second tour, il peut défendre son mandat contre Philipp Scheidemann. De 1898 à 1903, il n'est plus membre à part entière de la faction du Parti allemand de la réforme, mais simplement stagiaire[3].

BibliographieModifier

  • Hans Georg Ruppel, Birgit Groß: Hessische Abgeordnete 1820–1933. Biographische Nachweise für die Landstände des Großherzogtums Hessen (2. Kammer) und den Landtag des Volksstaates Hessen (= Darmstädter Archivschriften. Bd. 5). Verlag des Historischen Vereins für Hessen, Darmstadt 1980, (ISBN 3-922316-14-X), S. 157–158.
  • (de) Wilfried Schlau, « Köhler, Philipp », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 12, Berlin 1980, Duncker & Humblot, p. 310–311 (original numérisé).
  • Klaus-Dieter Rack, Bernd Vielsmeier: Hessische Abgeordnete 1820–1933. Biografische Nachweise für die Erste und Zweite Kammer der Landstände des Großherzogtums Hessen 1820–1918 und den Landtag des Volksstaats Hessen 1919–1933 (= Politische und parlamentarische Geschichte des Landes Hessen. Bd. 19 = Arbeiten der Hessischen Historischen Kommission. NF Bd. 29). Hessische Historische Kommission, Darmstadt 2008, (ISBN 978-3-88443-052-1), Nr. 463.
  • Jochen Lengemann: MdL Hessen. 1808–1996. Biographischer Index (= Politische und parlamentarische Geschichte des Landes Hessen. Bd. 14 = Veröffentlichungen der Historischen Kommission für Hessen. Bd. 48, 7). Elwert, Marburg 1996, (ISBN 3-7708-1071-6), S. 221.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. für die Bedeutung des Namensbeizeichen „XI.“ vergleiche die Verordnung, die Bezeichnung gleichnamiger Ortsbürger betreffend (de)
  2. Zu den einzelnen Wahlen siehe Carl-Wilhelm Reibel: Handbuch der Reichstagswahlen 1890–1918. Bündnisse, Ergebnisse, Kandidaten (= Handbücher zur Geschichte des Parlamentarismus und der politischen Parteien. Bd. 15, 2). Halbband 2. Droste, Düsseldorf 2007, (ISBN 978-3-7700-5284-4), S. 1317–1322.
  3. Fritz Specht, Paul Schwabe: Die Reichstagswahlen von 1867 bis 1903. Eine Statistik der Reichstagswahlen nebst den Programmen der Parteien und einem Verzeichnis der gewählten Abgeordneten. 2. Auflage. Verlag Carl Heymann, Berlin 1904, S. 260.