Ouvrir le menu principal

Phil Casoar

historien, journaliste, dessinateur et écrivain français
Phil Casoar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Phil Casoar, pseudonyme de Philippe Guesdon, né en 1956, est un historien, journaliste, dessinateur et écrivain français proche du mouvement libertaire.

Sommaire

BiographieModifier

Début 1970 à Lille, il participe, avec, entre autres, Jean-Luc Porquet et Philippe Robinet, au lancement du Clampin libéré, journal de « contre-information » de l'après-Mai 68 dont la parution s'arrête en décembre 1977[1].

Dans les années 1980, il est journaliste à Actuel.

À la même période, introduit par Bayon, il collabore à Libération[2].

Il tient chronique à Fluide glacial[3].

Il est l'auteur de documentaires et éditeur-préfacier des œuvres autobiographiques de Arthur Koestler[4]

Avec Bayon et Frank Evrard, il préface les rééditions des ouvrages de André Héléna[5].

Avec Jean-Pierre Jeunet, il tient pendant plusieurs années une rubrique sur le cinéma d'animation dans Charlie Mensuel[3] sous le pseudonyme collectif « Rivoire et Carret »[6].

Il a conçu l’album du Fabuleux destin d’Amélie Poulain[7] et d’Un long dimanche de fiançailles[8], L’Album Goscinny (avec Jean-Pierre Mercier)[9] et celui des Héros de Budapest (avec Eszter Balazs).

ŒuvresModifier

PréfaceModifier

PostfaceModifier

  • Au chat qui louche - Arthur Koestler, Paris, Calmann-Lévy, 1996, (notice BnF no FRBNF35833618).

ÉditeurModifier

  • Arthur Koestler, Œuvres autobiographiques : La Corde raide, Hiéroglyphes, Dialogue avec la mort, La Lie de la terre, l’Étranger du square, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , (ISBN 978-2221071847), (notice BnF no FRBNF35660526).

DessinateurModifier

 
Benoît Broutchoux au congrès de la CGT en 1912 au Havre.

Participations audiovisuellesModifier

  • Avec Ariel Camacho, Laurent Guyot, Ortiz, général sans dieu ni maître, iO Production, C9 Télévision, 1996[13],[14].
    • Première partie : « Nosotros », 53 min 56 s, (notice BnF no FRBNF38425794).
    • Seconde partie : « C’est toi le chef ! », 54 min 56 s, (notice BnF no FRBNF38425805).
  • Avec Georges Nizan, Arthur Koestler - 1905-1983 : du commissaire au yogi, Institut national de l'audiovisuel, collection Un siècle d'écrivains, 1997, 2002, 2010, France 3, 48 min, (notice BnF no FRBNF38536591), (notice BnF no FRBNF38622676), (notice BnF no FRBNF42338527).

TélévisionModifier

  • Pierre Desgraupes, La rage de lire, TF1, 28 janvier 1981.
  • Journal télévisé, FR3 Nord Pas-de-Calais, 1er octobre 1993, à propos de la BD sur Benoit Broutchoux[15].

RéférencesModifier

  1. « Le Clampin libéré, déterré ! »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), La Brique, n°2, mai-juin 2007.
  2. Benoît Sabatier, Nous sommes jeunes nous sommes fiers : La culture jeune d'Elvis à MySpace, Fayard, (lire en ligne)
  3. a et b Elizabeth Ezra, Jean-Pierre Jeunet, University of Illinois Press, 2008, page 132.
  4. Arnaud Gonzague, « La bibliothèque de l'été: Arthur Koestler sur la «Corde raide» », Bibliobs,‎ (lire en ligne).
  5. Thierry Maricourt, Histoire de la littérature libertaire en France, Albin Michel, 1990, page 122.
  6. Bibliothèque nationale de France : notice biographique.
  7. WorldCat : notice.
  8. Jumeaux Saint-Vincent, Réaliser un storyboard pour le cinéma, Eyrolles, 2012, page 207.
  9. WorldCat : notice.
  10. « présentation en ligne »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  11. extraits en ligne
  12. notice Cgécaf
  13. Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) : notice.
  14. Institut international d'histoire sociale (Amsterdam) : notice.
  15. voir en ligne

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier